Stupa le long de la route de la soie au Xinjiang, près de Kashgar dans l'ouest de la Chine. - John Falconer
Stupa le long de la route de la soie au Xinjiang, près de Kashgar dans l'ouest de la Chine. - John Falconer
Stupa le long de la route de la soie au Xinjiang, près de Kashgar dans l'ouest de la Chine. - John Falconer
Publicité
Résumé

Un « Marco Polo à l’envers ». Un moine nestorien parti de Chine vers l’Europe au XIIIe siècle arrive à Bagdad, Constantinople, Naples, Rome, Paris et Bordeaux. De culture mongole, il rencontre les grands de son époque pour une mission diplomatique.

avec :

Françoise Briquel-Chatonnet (docteur en histoire et directrice de recherche au CNRS au laboratoire Orient et Méditerranée (CNRS, Paris IV, Paris I, École Pratique des Hautes Études). Femme scientifique de l’année 2016).

En savoir plus

Ecrit au XIVe siècle, mais découvert seulement au XIXe  siècle, ce récit en langue syriaque nous fait découvrir un des ambassadeurs envoyés par les Mongols en Europe : Sauma, né à Pékin, qui conduisit une mission diplomatique du Khan Argun, souverain de l’Iran. Son confrère plus jeune fut élu chef de l’Eglise d’Orient sous le nom de Mar Yahballaha III. Un témoignage précieux d’un moment historique pour le Moyen-Orient et l’Europe : la période de la paix mongole. 

Car ce « Marco Polo à l’envers », explique Patrick Boucheron, existe : il s’appelle Rabban Sauma, c’est un moine nestorien chinois, et il a été envoyé par Kubilai à Jérusalem alors que Marco Polo était encore en Chine. Après la Ville sainte, Rabban Sauma chemine vers l’Europe. En août 1287, il est reçu à Paris par Philippe le Bel. On lui montre la capitale du royaume de France. Il raconte à son souverain, dans ses correspondances, les églises, notamment celle où sont enterrés les rois de cette contrée (Saint-Denis). Mais cela ne semble pas l’émerveiller. Ce qui l’émerveille en revanche, c’est qu’il y a, dans cette ville, des dizaines de milliers d’étudiants. 

Publicité

Françoise Briquel Chatonnet est normalienne, docteur en histoire et directrice de recherche au CNRS où elle dirige la composante « Mondes sémitiques » et est directrice-adjointe du laboratoire Orient et Méditerranée (UMR 8167). Elle a reçu en 2016 le Prix Irène Joliot-Curie, dans la catégorie Femme scientifique de l’année.

A lire  

Un ambassadeur de Khan Argun en Occident - Histoire de Mar Yahballaha III et de Raban Sauma (1281-1317)

Détail d'une carte nautique catalane d'Abraham Cresques (1375), représentant l'Asie du XIIIe siècle avec une caravane en route vers le nord de la Chine
Détail d'une carte nautique catalane d'Abraham Cresques (1375), représentant l'Asie du XIIIe siècle avec une caravane en route vers le nord de la Chine
© Getty - Leemage/Corbis via Getty Images
Références

L'équipe

Sébastien de Courtois
Sébastien de Courtois
Claire Poinsignon
Collaboration
François Caunac
Réalisation