Apparition du graal. Enluminure du Lancelot en prose, Évrard d'Espinques, vers 1475. - Wikimedia Commons
Apparition du graal. Enluminure du Lancelot en prose, Évrard d'Espinques, vers 1475. - Wikimedia Commons
Apparition du graal. Enluminure du Lancelot en prose, Évrard d'Espinques, vers 1475. - Wikimedia Commons
Apparition du graal. Enluminure du Lancelot en prose, Évrard d'Espinques, vers 1475. - Wikimedia Commons
Publicité

La vitalité de la légende du roi Arthur et de ses compagnons chevaliers est demeurée, au long des siècles, à peu près inaltérée. Martin Aurell en considère les ressorts et tente d’en comprendre la dynamique.

Avec
  • Martin Aurell Professeur d’histoire médiévale à l'Université de Poitiers, spécialiste des Plantagenêts et de la légende arthurienne

C’est un sujet d’émerveillement, toujours, que la permanence multiséculaire de certains grands mythes devenus, tel celui-ci, universels. Une permanence que permet, d’âge en âge, leur plasticité, leur capacité d’adaptation aux rêves, aux aspirations, aux passions multiformes des époques successives. Voilà une saga qui ne cesse pas d’irriguer, depuis ses mystérieuses origines médiévales, les œuvres les plus modernes de la création contemporaine – opéras (Wagner !), théâtre, cinéma ou télévision et jusqu’à même la bande dessinée.

Martin Aurell, professeur à l’Université de Poitiers, directeur du Centre d’études supérieures de civilisation médiévale, vient de proposer, dans la prestigieuse collection Quarto, chez Gallimard, en complicité avec Michel Pastoureau, une édition exhaustive des Romans arthuriens, traduits de l’ancien français, du latin et du gallois.

Publicité

La légende a pris corps au IXe siècle, chantée par des bardes dans un dialecte celtique et elle a prospéré ensuite, à compter du XIIe, à travers toute l’Europe, grâce à un clerc anglais puis à ce grand poète que fut Chrétien de Troyes. Par eux se sont imposés les multiples épisodes des aventures du roi Arthur et de ses compagnons chevaliers, Lancelot, Parsifal, Gauvain, Gaalad, d’autres encore : exploits prodigieux, combats sans merci, conquêtes amoureuses et quête du Saint Graal portant relique du sang du Christ sur la Croix... Une profusion qui fonde la fécondité de tous les héritages.

ARCHIVES SONORES

  • Extrait d'un entretien avec Julien Gracq (à propos de sa pièce Le roi pêcheur), dans "Les chemins de la connaissance" de Pascale Lismonde, sur France Culture, le 13 juillet1994.
  • Portrait d’Arthur par Geoffroy de Monmouth, lu par Jean-Pierre Leroux dans "Les Lundis de l'histoire" de Jean-Pierre Le Goff, sur France Culture, le 11 février 2008.
  • Extrait d'un roman de Chrétien de Troyes, par Henri Rollan et Marguerite Perrin, dans "Analyse spectrale de l'Occident de Pierre Sipriot, le 14 février 1959.
  • Extrait du roman Perceval ou le conte du Graal de Chrétien de Troyes, lu par Jean-Pierre Leroux dans "Les Lundis de l'Histoire" de Jacques Le Goff, sur France Culture, le 11 février 2008.
  • Chanson "Chevaliers de la Table ronde", interprétée par "Les Cadets de Bourgogne" accompagnés par André Collard au piano, dans "Chansons de toutes les couleurs" de Françoise de la Sablière, le 22 mai 1960.
  • Extrait de La Quête du Saint Graal (texte anonyme, vers 1225), lu par Pierre Vaneck dans "Analyse spectrale de l'Occident" de Stanislas Fumet, le 7 février 1959.
  • Générique de fin ; chanson extraite du film "Perceval le Gallois" d'Éric Rohmer (1978), musique de Guy Robert d’après des airs des XIIIème et XIVème siècles.

BIBLIOGRAPHIE

  • Martin Aurell, Excalibur, Durendal, Joyeuse: la force de l'épée, PUF, 2021.
  • Martin Aurell, La Légende du roi Arthur, Perrin, 2007
  • Martin Aurell et Michel Pastoureau (éd.), Les Chevaliers de la Table ronde. Romans arthuriens, coll. Quarto, Gallimard, 2022.
  • Alban Gautier, Le Roi Arthur, PUF, 2019.
  • Chrétien de Troyes, Oeuvres complètes, Édition publiée sous la direction de Daniel Poirion, Bibliothèque de la Pléiade, Gallimard, 2005.

L'équipe

Jean-Noël Jeanneney
Jean-Noël Jeanneney
Jean-Noël Jeanneney
Jean-Noël Jeanneney
Jeanne Guérout
Collaboration
Yaël Mandelbaum
Réalisation