Des électeurs lisent des affiches électorales, le 30 décembre 1955 (élections législatives françaises du 2 janvier 1956) ©Getty - Bettmann
Des électeurs lisent des affiches électorales, le 30 décembre 1955 (élections législatives françaises du 2 janvier 1956) ©Getty - Bettmann
Des électeurs lisent des affiches électorales, le 30 décembre 1955 (élections législatives françaises du 2 janvier 1956) ©Getty - Bettmann
Publicité
Résumé

En compagnie de Michel Winock nous nous penchons sur les systèmes électoraux, qui n’ont pas cessé d’entraîner de grandes conséquences. Sur l’évolution des partis, les mutations du personnel parlementaire, sur les comportements des citoyens envers leurs élus, sur leur confiance et sur leurs révoltes.

avec :

Michel Winock (Historien, spécialiste de l’histoire de la République française et des mouvements intellectuels contemporains).

En savoir plus

François Bayrou vient de le dire sans ambages : « Voilà une bataille que je n’envisage pas de perdre ». Et pourtant il risque fort de devoir s’y résigner, à en croire, pour le moins, les contraintes du calendrier. Il s’agit de l’élection des députés, qu’il voudrait voir dans le futur organisée selon le principe d’une représentation proportionnelle qui se substituerait, au moins partiellement, au scrutin uninominal majoritaire à deux tours. 

Ce pourrait être évidemment une tentation de voir là un débat bien lointain par rapport aux soucis actuels de nos compatriotes. Un débat qu’on abandonnerait aux spécialistes du droit constitutionnel. Et pourtant ce désintérêt serait malvenue. Car l’historien a plus que son mot à dire sur ce sujet de discorde. Parce qu’il sait que celui-ci est presque aussi ancien que le suffrage populaire. 

Publicité

Les systèmes électoraux n’ont pas cessé, en France comme ailleurs, d’entraîner de grandes conséquences. Sur l’évolution des partis, sur les mutations du personnel parlementaire, sur les comportements des citoyens envers leurs élus, sur leur confiance, sur leurs frustrations et sur leurs révoltes, autrement dit sur le fonctionnement même de la démocratie. Je dis que l’historien se doit d’en traiter. 

Cet historien sera aujourd’hui, en face de moi, l’un des plus prestigieux, à savoir Michel Winock. Non seulement parce qu’il sait tout de notre passé politique dans les deux derniers siècles, des sensibilités, des affrontements, des logiques partisanes, mais parce qu’il a co-présidé, en 2015, avec Claude Bartolone, alors président de l’Assemblée nationale, une commission sur l'avenir des institutions dont les actes et les conclusions, publiées sous le titre Refaire la démocratie, ont accordé une large place à la question des systèmes électoraux. À nous de vous démontrer que le recul temporel peut jeter sur cette affaire une indispensable lumière.

ARCHIVES DIFFUSÉES

  • François Bayrou, président du MODEM, invité de Patrick Cohen sur France Inter, le 24 avril 2013.
  • Lecture du décret instaurant le suffrage universel masculin en France, daté du 5 mars 1848, diffusée dans "Les Chemins de la connaissance" de Jacques Munier, sur France Culture, le 15 avril 2002.
  • Extrait de l'émission "Tribune de Paris" de Raymond Thévenin et Émile Dana, consacrée au rétablissement du scrutin d'arrondissement, avec Maurice Schumann et Maurice Duverger, sur Paris Inter, le 25 janvier 1955.
  • Michel Debré, député de la Réunion, dans "Inter-Actualités", le 31 janvier 1978.

BIBLIOGRAPHIE

  • Claude Bartolone et Michel Winock (dirs.), Refaire la démocratie. Dix-sept propositions, Thierry Marchaisse, 2016.
  • MM. Claude Bartolone et Michel Winock (co-présidents), Refaire la démocratie. Rapport n°3100, édité par l'Assemblée nationale.  
  • Michel Winock, Journal politique. La république gaullienne, 1958-1981, Thierry Marchaisse, 2015.
  • Michel Winock, 1958. La naissance de la Ve République, Gallimard, coll. « Découvertes Gallimard/Histoire » (no 525), 2008.
  • Michel Winock, L'agonie de la IVe République : 13 mai 1958, Gallimard, coll. « Les journées qui ont fait la France », 2006.
  • Michel Winock et Serge Berstein (dirs.), La République recommencée, de 1914 à nos jours, Seuil, « L'univers historique » 2004 (rééd. Seuil, « Points Histoire », 2008).
  • Serge Berstein et Michel Winock, L'invention de la démocratie, 1789-1914, (dir.), Seuil, « L'univers historique » 2004 (rééd. Seuil, « Points Histoire », 2008).
  • Michel Winock, La France politique : XIXe-XXe siècle, Seuil, « Points Histoire », 1999 et 2003.
  • Michel Winock, La fièvre hexagonale : les grandes crises politiques de 1871 à 1968, Éditions du Seuil, coll. « Points. Histoire » (no H97), 2009 (1re éd. 1986, Calmann-Lévy).
  • Jean-Pierre Azéma et Michel Winock, La IIIe République : 1870-1940, Calmann-Levy, 1969 (rééd. Hachette « Pluriel », 1978 ; Thierry Marchaisse, « Octets », 2015).
Références

L'équipe

Jean-Noël Jeanneney
Jean-Noël Jeanneney
Jeanne Guérout
Collaboration
Yaël Mandelbaum
Réalisation