Examen du Baccalauréat, Paris, juin 1944.  ©AFP
Examen du Baccalauréat, Paris, juin 1944. ©AFP
Examen du Baccalauréat, Paris, juin 1944. ©AFP
Publicité
Résumé

Le Baccalauréat, dès qu’un gouvernement annonce qu’il va y toucher, comme le fait le nôtre aujourd’hui, bondit aux premières pages des journaux et son destin passionne les Français dans tous les foyers.

avec :

Olivier Loubes (Historien, professeur en classe préparatoire au Lycée Saint-Sernin de Toulouse).

En savoir plus

Est-ce vraiment, comme aiment à le dire certains, une « névrose nationale » ? Le Baccalauréat, dès qu’un gouvernement annonce qu’il va y toucher, comme le fait le nôtre aujourd’hui, bondit aux premières pages des journaux et son destin passionne les Français dans tous les foyers. L’étranger, qui connaît rarement le même système uniformisé, ne manque pas de s’en étonner et de nous rappeler par là qu’il pourrait bien s’agir d’un « fait de société », selon l’expression courante, qui nous serait propre. Si l’on admet cela, il reste à rassembler les données historiques qui aident à comprendre ce fait, à éclairer dans le long terme la genèse des déterminations qui le fondent et des querelles qu’il suscite. Ce sera pour constater qu’en dépit des profondes évolutions de notre nation et conséquemment du bac, comme on dit par apocope, les interrogations qui l’entourent, au moins depuis la Révolution et l’Empire, ont connu des rebonds qui exigent d’être considérés.  A propos de son efficacité, de ses fréquentes lourdeurs et surtout de ses conséquences sur les destinées individuelles et collectives des hommes et des femmes de notre pays. Olivier Loubes, mon invité, est professeur de khâgnes au lycée de Saint-Sernin de Toulouse et spécialiste reconnu de l’histoire de l’enseignement, de son histoire tout à la fois culturelle, sociale et politique – autrement dit de toutes les dimensions du baccalauréat. Jean-Noël Jeanneney

Programmation sonore : 

Publicité

- Chansons « Qu’avez-vous à déclarer ? », Les Frères Jacques, 1955.

- Lecture par Emmanuel Barrouyer d’un extrait de « Mémoires et récits » de Frédéric Mistral (1906), dans l’émission « Lieux de Mémoire », le 2 juillet 1998.

- Romain Gary, interviewé par Maurice Tosca, RTF Nice Côte d’Azur, le 1er janvier 1953.

- Odette Brunschwig, interviewé par Paul Guth, dans « La classe intemporelle, le 18 décembre 1951.

- Georges Pompidou, discours d’Albi en avril 1970.

Références

L'équipe

Jean-Noël Jeanneney
Jean-Noël Jeanneney
Jeanne Guérout
Collaboration
Nathalie Lempereur
Collaboration
Anne Kobylak
Réalisation