Carte du monde connu des Anciens, centrée sur la Méditerranée. Vers 1630.
Carte du monde connu des Anciens, centrée sur la Méditerranée. Vers 1630.
Carte du monde connu des Anciens, centrée sur la Méditerranée. Vers 1630.  ©Getty - Buyenlarge
Carte du monde connu des Anciens, centrée sur la Méditerranée. Vers 1630. ©Getty - Buyenlarge
Carte du monde connu des Anciens, centrée sur la Méditerranée. Vers 1630. ©Getty - Buyenlarge
Publicité
Résumé

Dès l’Antiquité, l'Europe, l'Afrique et l'Asie étaient en contact. De l’Islande au Vietnam, des côtes d’Afrique aux steppes de Mongolie, marins, marchands ou ambassadeurs parcourent et décrivent des pays lointains.

avec :

Maurice Sartre (Professeur émérite d’Histoire ancienne à l'Université de Tours, rédacteur en chef de la revue internationale Syria.).

En savoir plus

Regarder loin… Très loin, dans le temps et dans l’espace. Avec, pleinement, la force du rêve. Rien plus que notre confinement ne paraît pouvoir en créer le désir, un désir parfois violent. 

Donc, j’ai choisi d’y répondre ce matin, sous un angle particulier, en consacrant cette émission à une époque éloignée, celle des Égyptiens, des Grecs et des Romains. Nous nous y transportons souvent, mais ce sera, en l’occurrence, selon une interrogation spécifique. Il s’agira d’éclairer les incertitudes qui furent les leurs à propos d’une série de questions qui étaient destinées à les tarauder. 

Publicité

Quelles étaient les limites du monde qui était le leur ? Où ce monde s’arrêtait-il - à supposer qu’il s’arrêtât quelque part ? Était-ce dans le concret de leurs expéditions, qui furent parfois plus lointaines que nous ne l’imaginons aujourd’hui ? Dans les appétits impétueux de leurs marchands ? Dans les spéculations de leurs savants ? Dans les descriptions de leurs géographes ? Dans l’imagination de leurs poètes ? Au fil de ces temps lointains, ces questions ne cessèrent pas de prospérer. La planète était-elle plate ou sphérique ? Un univers aquatique entourait-il les terres qu'ils connaissaient ?  Existait-il, vers le Nord, le Sud, l’Est, l’Ouest, d’autres mondes habités, et habités par qui ? 

À ces questions nous avons, pour ce qui nous concerne, évidemment répondu. Mais sont-elles pour autant complètement désuètes si on les transpose dans l’espace planétaire qui entoure notre Terre et qui suscite autant de fantasmes que ceux que nourrissaient nos ancêtres ? Nous n’en avons fini ni avec les limites d’un univers ni avec l’efflorescence des fascinations qui se déploient alentour. Mon invité est Maurice Sartre, puisqu’il est riche d’une familiarité avec l’Antiquité gréco-romaine qui n’a jamais cessé d’impressionner.

ARCHIVES DIFFUSÉES

  • Extrait d'un texte de Diodore de Sicile (Bibliothèque historique) sur les Hyperboréens, lu par Jacques Frantz dans "Les après-midi de France Culture" de Marie-Hélène Fraisse, présenté par Thierry Gracin, le 29 mars 1983.
  • Extrait du Périple d'Hannon (texte grec anonyme), lu par Christophe Lémée dans "Les Chemins de la connaissance" de Marie-Hélène Fraisse, émission intitulée "L'Antiquité voyage", diffusée sur France Culture le 11 avril 1994.
  • Extrait d’une création radiophonique de Louis Brauquier intitulée « L’Odyssée de Pythéas, célèbre marin marseillais de l’Antiquité », avec François Maistre dans le rôle de Pythéas, diffusée sur France Culture le 20 février 1965.

BIBLIOGRAPHIE

À réécouter : L’Antiquité, un monde connecté ?

À réécouter : Afrique-Asie-Europe : sur les routes, la rencontre

À réécouter : Dans l'Antiquité : l'exil et l'asile

Références

L'équipe

Jeanne Guérout
Collaboration
Yaël Mandelbaum
Réalisation