François Marot, Première promotion des chevaliers de l’ordre de Saint-Louis par Louis XIV, à Versailles le 8 mai 1693, XVIIe siècle.
François Marot, Première promotion des chevaliers de l’ordre de Saint-Louis par Louis XIV, à Versailles le 8 mai 1693, XVIIe siècle.
François Marot, Première promotion des chevaliers de l’ordre de Saint-Louis par Louis XIV, à Versailles le 8 mai 1693, XVIIe siècle.
François Marot, Première promotion des chevaliers de l’ordre de Saint-Louis par Louis XIV, à Versailles le 8 mai 1693, XVIIe siècle.
François Marot, Première promotion des chevaliers de l’ordre de Saint-Louis par Louis XIV, à Versailles le 8 mai 1693, XVIIe siècle.
Publicité
Résumé

Le débat politique en France et en Occident, en Europe et aux États-Unis, est actuellement parcouru d’analyses d’anathèmes et de plaidoyers, concernant les relations entre les élites et les autres. La définition et les frontières de ces élites ne sont pas toujours très précises ...

avec :

Fanny Cosandey (Maîtresse de conférences à l'EHESS, spécialiste de société ét pouvoir en France à l'époque moderne).

En savoir plus

Le débat politique en France et en Occident, en Europe et aux États-Unis, est actuellement parcouru d’analyses d’anathèmes et de plaidoyers, concernant les relations entre les élites et les autres. La définition et les frontières de ces élites ne sont pas toujours très précises, pas plus aujourd’hui qu'hier, mais les multiples controverses qui s’attachent à la grande question des hiérarchies sociales suffisent à donner le goût de s’interroger sur celles-ci dans le passé pour comparaison sur la réalité et sur la perception que les contemporains ont pu en avoir. Ce matin nous allons braquer notre attention sur un moment, le XVIe, le XVIIe et le XVIIIe siècle, et sur un milieu spécifique, l’entourage royal. La question du Rang, la question des préséances y gouvernent l’organisation sociale. À travers titres et dignités, la grande affaire est celle de l’identité même des êtres et des lignages, d’où découlent souvent le pouvoir des acteurs. Sous la fausse apparence d’une pérennité des situations individuelles ou familiales, les tensions ne cessent pas d’être vives, parfois jusqu’à la violence entre les courtisans et le prince et surtout entre les aristocrates eux-mêmes. L’idéologie républicaine, en proclamant les hommes égaux en droit, peut apparaître comme ayant balayé tout cela et pourtant à lire le savant ouvrage que mon invitée, Fanny Cosandey, maître de conférences à l’École des hautes études en sciences sociales, vient de consacrer à ce thème, à l’époque des derniers Valois et des Bourbons, on se prend à penser que divers aspects de cet héritage sont encore bien vivants dans la France qui est la nôtre. Jean-Noël Jeanneney

Programmation sonore :

Publicité

- Lecture de la fable « Les deux chèvres » de Jean de la Fontaine (publiée en 1691), par Hélène Perdrière, sur Paris Inter, le 19 mars 1957.

- Interview de Jacques Gandouin, préfet chargé de réformer le protocole, dans le journal présenté par Denis Astagneau, dans "Inter-Actualités" sur Paris Inter, le 15 septembre 1989.

- Extrait des Mémoires de Madame Campan (publiés en 1822), première femme de chambre de Marie-Antoinette, lu par Jacques Lenoble dans "Les Chemins de la connaissance" sur France culture, le 13 septembre 1990.

- Lecture d’un article paru dans Le Figaro le 13 novembre 1989, lu par Jacques Lenoble dans "Les Chemins de la connaissance" sur France culture, le 10 septembre 1990.

- Extrait des Mémoires de Saint-Simon par Guillaume Gallienne, dans "Ça peut pas faire de mal", sur France Inter le 5 septembre 2015.

- Extrait des Mémoires de la baronne d’Oberkirch (publiés en 1853), lu par Jacques Lenoble dans "Les Chemins de la connaissance" sur France culture, le 13 septembre 1990.

Bibliographie :

- Fanny Cosandey, Le Rang. Préséances et hiérarchies dans la France d’Ancien Régime, Gallimard, 2016.

- Fanny Cosandey, La Reine de France. Symbole et pouvoir, Gallimard, 2000.

- Emmanuel Le Roy Ladurie, Jean-François Fitou, Saint-Simon ou le système de la Cour, Fayard, 1997.

Références

L'équipe

Jeanne Guérout
Collaboration
Patrick Molinier
Réalisation
Nathalie Lempereur
Collaboration