Conscrits du Morvan
Conscrits du Morvan
Conscrits du Morvan
Conscrits du Morvan
Publicité

Nous avons coutume de considérer les élections législatives comme la manière naturelle, quasi évidente, en démocratie, de désigner nos représentants qui auront le pouvoir de voter la loi, et de contrôler les gouvernements. Mais il n'en a pas toujours été ainsi.

Avec
  • Olivier Christin Historien moderniste, professeur à l'Université de Neuchâtel et à l'Ecole Pratique des Hautes Études, directeur du Centre européen des études républicaines (CEDRE)

Sans dénigrer le précieux principe des élections, il n'est pas inutile de rappeler qu’en régime de liberté, un autre système que le vote a pourtant été souvent envisagé, et parfois pratiqué, pour assurer le choix des citoyens, dans l’ordre judiciaire, au premier chef, mais aussi dans l’ordre politique : le tirage au sort. Toute une lignée de théoriciens se sont en effet référés au principe énoncé par Aristote, à Athènes, au IVe siècle avant Jésus Christ : "Il est considéré comme démocratique que les magistratures (les emplois publics) soient attribuées par le sort, et comme oligarchique qu’elles soient électives." Le tirage au sort des dirigeants a été, de fait, pratiqué largement dans la Grèce antique et aussi, dans une moindre mesure, à Rome. Il a repris du lustre, selon des modalités et avec des conséquences variées, dans les villes italiennes du Moyen Age et de la Renaissance, notamment Florence et Venise. Il a été théorisé depuis lors par tout un courant philosophique et il paraît bien retrouver ici ou là, de nos jours, quelque prestige, dans la doctrine et même dans la pratique, par exemple dans l’Islande et le Portugal d’après la grande crise récente.

Pour évoquer cette longue histoire, Jean-Noël Jeanneney s'entretient avec Olivier Christin, professeur d’histoire moderne à l’Université de Neuchâtel, en Suisse, et directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales, à Paris. Olivier Christin est l'auteur de Vox Populi, un essai dans lequel il traite de l’histoire du vote avant le suffrage universel et il a forcément beaucoup réfléchi sur son rival, le tirage au sort, en se demandant à son tour si celui-ci peut être vraiment démocratique.

Publicité

BIBLIOGRAPHIE

  • Olivier CHRISTIN, Vox populi. Une histoire du vote avant le suffrage universel, Seuil, 2014
  • Olivier CHRISTIN, Dictionnaire des concepts nomades en sciences humaines, 2 vol., Métailié, 2010 et 2016
  • Yves SINTOMER, Petite histoire de l’expérimentation démocratique. Tirage au sort et politique d’Athènes à nos jours, La Découverte, 2011
  • James SUROWIECKI, La Sagesse des foules , J-C Lattès, 2008
  • Matthieu NIANGO, La Démocratie sans maître, Robert Laffont, 2017

Musiques et archives diffusées

  • Henri TACHAN, Le Hasard
  • Jacques RANCIERE, interview par Laure Adler dans son émission « Hors champs » sur France Culture, le 26 avril 2016
  • Maître René FLORIOT dans « Les Grandes Conférences », le 21 décembre 1953
  • Interview d'Alain PEYREFITTE , alors Garde des sceaux, dans « Interactualités », le 28 septembre 1977

L'équipe

Jean-Noël Jeanneney
Jean-Noël Jeanneney
Guillaume Cot
Collaboration
Nathalie Lempereur
Collaboration
Anne Kobylak
Réalisation