France Culture
France Culture
Publicité

Voici que le Liban, qui paraissait retrouver tant bien que mal, une certaine autonomie et un certain équilibre quels que soient les traverses rencontrées et les déchirements perpétués, voici que le Liban se trouve à nouveau blessé et bouleversé par la guerre avec Israël. Or ce n'est pas tant cette guerre en tant que telle, que je voudrais ce matin replacer dans la longue durée (nous y reviendrons sûrement une autre fois), pas tant cette guerre, que l'évocation des forces d'unité et des forces centrifuges dans le Liban lui-même. Les douleurs éprouvées en commun depuis quelques semaines peuvent bien donner le sentiment de resserrer pour l'heure le sentiment national libanais. Il demeure que la question de la place du Hezbollah par rapports aux pouvoirs publics à Beyrouth a remis crûment en lumière celle des diverses communautés qui constituent la société. C'est l'histoire de ces communautés, leur origine, leur force, leur ressort et tout simplement leur raison d'être que je vais examiner avec Georges Corm. Il est en effet un des trop rares auteurs qui se soient efforcés de replacer l'histoire de l'identité déchirée et paradoxale du Liban dans toute la complexité du fait communautaire. Dans un livre qu'il vient de rééditer et d'actualiser, un livre intitulé Le Liban contemporain, il dénonce les excès d'une littérature de type ethnologique qui lui semble avoir brouillé les concepts et avoir créé des mythologies pernicieuses, aux dépens des Libanais eux-mêmes, refoulant, à intervalles réguliers, les chances d'un vouloir vivre ensemble. Jean-Noël Jeanneney

L'équipe

Jean-Noël Jeanneney
Jean-Noël Jeanneney
Yaël Mandelbaum
Collaboration
Jeanne Guérout
Collaboration