Garde-frontière soviétique sur la rive droite de l'Oussouri. En face - Île Damansky (1969) ©Getty
Garde-frontière soviétique sur la rive droite de l'Oussouri. En face - Île Damansky (1969) ©Getty
Garde-frontière soviétique sur la rive droite de l'Oussouri. En face - Île Damansky (1969) ©Getty
Publicité
Résumé

Quel a été le rapport des dirigeants russes successifs, depuis les tsars jusqu'à Poutine, à leurs frontières ? Sabine Dullin nous aide à comprendre les racines de la crise ukrainienne en cours.

avec :

Sabine Dullin (Professeur en histoire contemporaine à Sciences Po Paris).

En savoir plus

La crise ukrainienne en cours, les questions qu’elle suscite, les incertitudes qu’elle recèle, les inquiétudes qu’elle provoque incitent à s’interroger sur les relations spécifiques que les Russes ont entretenues, d’âge en âge, avec leurs frontières. 

Il ne s’agit pas seulement du tracé de limites géographiques en fréquente évolution. Certes, l’organisation pratique de la coupure sur le terrain est toujours révélatrice, en soi, de systèmes politiques et parfois de fantasmes : la figure, longtemps mythique, du garde-frontière en URSS est à cet égard instructive. Mais il s’agit de bien davantage, ainsi qu’on le voit assez actuellement du côté du Donbass comme, hier, de la Crimée et avant-hier en tant de lieux disputés. 

Publicité

Très vite le sujet s’élargit, en termes géostratégiques. Il concerne la conviction, variable ou durable, qu’ont eue les dirigeants russes successifs, depuis les tsars jusqu’à Poutine, quant aux frontières désirables pour assurer leur empire à l’ouest et à l’est, au nord et au sud. Et aussi leur influence à proximité, sous la forme de protectorats plus ou moins explicites. Tout cela implique toujours des conséquences sur la capacité des pouvoirs centraux à rassembler ou à séparer les populations diverses qu’il leur a fallu gérer à l’intérieur même du pays : diverses en termes spatiaux, religieux, ethniques, généalogiques ou langagiers. Sans qu’enfin on puisse faire bon marché du destin des populations migrantes qui, selon les moments, ont désiré et ont pu - ou n’ont pas pu -, se déplacer d’un bord à l’autre des frontières, celles-ci étant tantôt poreuses et tantôt plus ou moins hermétiquement closes à force de fusils de chiens et de barbelés.

Pour en parler

Sabine Dullin, professeure des universités à Sciences Po, spécialiste éminente de l’histoire de l’Empire soviétique et des temps qui l’ont précédé.  

ARCHIVES SONORES

  • Reportage télévisé sur Vladimir Poutine acclamé à Moscou après avoir signé le traité de rattachement de l'ancienne province ukrainienne de Crimée à la Russie, "20 heures" sur France 2, le 18 mars 2014.
  • Chanson russe "No man's land" de Vladimir Vissotsky (sur les gardes-frontières), 1965.
  • Extrait de l'émission "Panorama" consacrée aux incidents de frontières sino-soviétiques (explication d'une journaliste suivie de la diffusion d'un reportage de propagande de la télévision soviétique), ORTF, le 20 mars 1969.
  • Reportage sur les radios Radio Liberty et Radio Free Europe, qui émettent en direction des pays de l'Est et de l'Union soviétique, diffusé dans "Inter-Actualités", sur France Inter, le 10 janvier 1974.
  • Générique de fin : chanson russe sur les gardes-frontières, extraite du film "Calme à la frontière" de 1965, interprétée par Vladimir Troshin. Musique de Nikita Bogoslovsky et paroles de Mikhail Matusovsky.

BIBLIOGRAPHIE

  • Sabine Dullin, L'Ironie du destin. Une histoire des russes et de leur empire (1853-1991), Payot, 2021.
  • Sabine Dullin, La frontière épaisse. Aux origines des politiques soviétiques (1920-1940), Éditions de l'EHESS, 2014.
  • Sabine Dullin, "L'invention d'une frontière de guerre froide à l'ouest de l'Union soviétique (1945-1949), in : Revue Vingtième siècle. Revue d'histoire, Presses de Sciences Po, 2009/2 n°102.
  • Sabine Dullin, "Les protecteurs. le rôle des gardes-frontières dans la surveillance des frontières occidentales de l'URSS (1917-1939)", in : Frontières du communisme, La Découverte, 2007.
  • Sabine Dullin, Des hommes d'influences : les ambassadeurs de Staline en Europe, 1930-1939, Éditions Payot, 2001.
  • Sabine Dullin, Histoire de l'URSS, La Découverte, réédition. 2009.
  • Numéro de L'Histoire "Les Russes et leur empire", juillet-août 2021.
  • Michel Foucher, Les frontières, coll. « La Documentation photographique », CNRS Éditions, 2020 | 1, 64 p. 
  • Michel Foucher, Le retour des frontières, CNRS Éditions, coll. Débats, 2016. 
59 min