"Let's Do It !" Affiche russe de 1944. Une travailleuse soulevant une palette de briques. (Artiste : I. Serebriany)
"Let's Do It !" Affiche russe de 1944. Une travailleuse soulevant une palette de briques. (Artiste : I. Serebriany)
"Let's Do It !" Affiche russe de 1944. Une travailleuse soulevant une palette de briques. (Artiste : I. Serebriany) ©Getty - Photo by Ann Ronan Pictures/Print Collector/Getty Images
"Let's Do It !" Affiche russe de 1944. Une travailleuse soulevant une palette de briques. (Artiste : I. Serebriany) ©Getty - Photo by Ann Ronan Pictures/Print Collector/Getty Images
"Let's Do It !" Affiche russe de 1944. Une travailleuse soulevant une palette de briques. (Artiste : I. Serebriany) ©Getty - Photo by Ann Ronan Pictures/Print Collector/Getty Images
Publicité
Résumé

Alors que la Russie et l'Ukraine se livrent une bataille de l'opinion, David Colon revient sur l'histoire de la propagande politique. À l'ère de la révolution numérique et des réseaux sociaux, elle est plus présente et plus efficace que jamais.

avec :

David Colon (Chercheur au Centre d’histoire de Sciences Po).

En savoir plus

Parmi toutes les inquiétudes, parmi toutes les angoisses que notre actualité fait naître autour de l’influence des nouvelles technologies sur la marche des démocraties, s’installe la question taraudante de la propagande comme arme de choc. La propagande qui s’organise, dans le pire des cas, au service des interventions dans les régimes de liberté à partir de totalitarismes extérieurs. La propagande que notre temps n’a certainement pas inventée, qui peut déployer ses blandices de bien d’autre façons et au service de bien d’autres finalités que de telles intrusions. Le Viol des foules par la propagande politique, c’est le titre d’un ouvrage fameux du Russe Tchakhotine, publié en 1939, un ouvrage lucide qui fut censuré à l’époque à la fois dans la France républicaine et dans l’Allemagne nazie.

David Colon, professeur à Sciences Po, s’est attaché à ce thème dans plusieurs ouvrages qui foisonnent en exemples éclairants. Il va nous aider à fournir de la profondeur de champ et à élargir la curiosité vers toutes les formes de cet effort de pesée sur les masses contre le cercle de la raison.

Publicité

À lire aussi : Les démocraties ont-elles inventé la propagande ?

Ces techniques de persuasion bousculent toujours la sagesse et la sérénité des réflexions individuelles au profit d’intérêts parfois honorables et patriotiques, mais souvent ravageurs. Elles s’appuient sur des supports qui ont évolué d’âge en âge, bien avant le cinéma, la télévision ou Internet, mais on y retrouve, en leur centre, des permanences : l’usage des idées reçues, que Pascal appelait "les caprices téméraires de notre volonté", le vertige d’explications et de solutions trop simples, la dénonciation de prétendues corruptions et surtout le complotisme, obsession généralisée. Tout cela au profit de la désinformation qui est développée par toutes sortes de manipulateurs : un mot, je vais peut-être vous étonner, que Voltaire employait déjà en 1738.

ARCHIVES DIFFUSÉES

  • Interview d’Oleg KHROMOUCHINE (qui témoigne de ce que l'on pouvait entendre à la radio sous Staline), extrait d’une série de cinq émissions proposée par Laetitia Le Guay consacrée à "Staline et la Musique", diffusée dans "Les Chemins de la musique" sur France culture, le 4 mars 2003.
  • Extrait du roman 1984 de George Orwell (publié en 1949), lu par Nathalie Kanoui, dans l’émission "Le Cours de l’histoire" de Xavier Mauduit sur France culture, le 25 janvier 2021.
  • Chanson de propagande vichyste diffusée à la radio dans l’émission "Au fil du temps", le 15 février 1944.
  • Extrait d’une interview du secrétaire de Charlie Chaplin, George Spelvin, à propos du tournage du film "Le Dictateur" en 1939, diffusée dans l’émission "À voix nue" de Noël Simsolo sur France culture, le 28 décembre 1987.
  • Correspondance de Catherine MONNET de RFI depuis Belgrade (l'importance du rôle de la télévision pour manipuler la population), diffusée dans le journal Inter Treize, sur France Inter, le 9 avril 1999.
  • Extrait de L'Homme unidimensionnel, essai sur l'idéologie de la société avancée de Herbert Marcuse (1964), lu par Jean-Louis Jacopin dans "Les nouveaux chemins de la connaissance" de Géraldine Mosna-Savoye, sur France culture le 7 avril 2016.

BIBLIOGRAPHIE

  • David Colon, Propagande. La manipulation de masse dans le monde contemporain, Belin, 2019.
  • David Colon, Les Maîtres de la manipulation. Un siècle de persuasion de masse, Tallandier, 2021.
Références

L'équipe

Jeanne Guérout
Collaboration
Yaël Mandelbaum
Réalisation