"Victoire française dans le Sahara". Illustration parue dans "Le Petit Journal" daté du 21 janvier 1900.
"Victoire française dans le Sahara". Illustration parue dans "Le Petit Journal" daté du 21 janvier 1900. ©Getty - Photo by Art Media/Print Collector/Getty Images
"Victoire française dans le Sahara". Illustration parue dans "Le Petit Journal" daté du 21 janvier 1900. ©Getty - Photo by Art Media/Print Collector/Getty Images
"Victoire française dans le Sahara". Illustration parue dans "Le Petit Journal" daté du 21 janvier 1900. ©Getty - Photo by Art Media/Print Collector/Getty Images
Publicité

Alors que l'opération Barkhane menée par la France au Sahel et au Sahara touche à sa fin, l'historienne Camille Lefebvre revient sur l'histoire de la colonisation de ces régions par les forces militaires françaises au début du XXe siècle.

Avec
  • Camille Lefebvre Historienne, directrice de recherche au CNRS et spécialiste de l'Afrique saharosahélienne aux XIXe et XXe siècles

La présence militaire française au Sahel semble remise en cause. Elle avait été décidée en 2013 par François Hollande, alors chef de l’État, afin de protéger ces régions contre les assauts terroristes des djihadistes venus du Nord, à partir du Sahara. Mais l’opération Serval, devenue Barkhane en 2014, et qui a déployé plus de 5 000 soldats français dans la région, serait vouée à toucher, à terme proche, à sa fin. « La France ne peut pas se substituer, a dit Emmanuel Macron, à la stabilité politique et au choix des États souverains ».

Chez nous, l’approbation donnée par l’opinion à l’engagement de nos armées s’effrite, si l’on en croit les sondages. Ce désamour se nourrit notamment de la constatation que l’impopularité de la présence française grandit parmi les populations des pays concernés, ce qui provoque chez certains de nos compatriotes un sentiment d’ingratitude.

Publicité

Dans le même temps il se répand sur place, notamment parmi la jeunesse, le thème d’une nouvelle colonisation qui ne dirait pas son nom et qui dissimulerait sa perversité sous les oripeaux d’une fausse solidarité.

Ce rebond d’une époque à l’autre incite à aller rechercher en arrière ce que furent la colonisation du Sahara et du Sahel, sa nature propre, ses ressorts et ses procédés. Il s’agit de débusquer et de délimiter les éventuelles ressemblances et aussi de comprendre pourquoi cette mémoire conserve tant d’importance, sur place, aujourd’hui.

Pour éclairer cela, nous disposons depuis peu du beau livre que Camille Lefebvre, directrice de recherches au CNRS, consacre au moment spécifique où, au début du XXe siècle, une force militaire française envahit deux villes puissantes du Sahara et du Sahel, Agadez et Zinder. Les incompréhensions entre deux mondes soudain mis face à face s’y révélèrent déjà violemment. Il se peut bien qu’elles durent toujours.

ARCHIVES SONORES

  • Commentaire de Claude Darget suivi d'un extrait du discours de Léon Baréty, président du comité de l'Afrique française, prononcé à La Sorbonne à l'occasion du 50e anniversaire de l'unité de l'Afrique française, diffusé dans l'émission "Ainsi va le monde", le 10 mai 1950.
  • Extrait d'une causerie d'Antoine Trajan Saint Inès, médecin colonial, dans "Heure de culture française", le 14 février 1950.
  • Interview de Jacques Britsch, fils du lieutenant Gabriel Britsch qui participa à la mission Foureau-Lamy en 1898-1900, dans l'émission "Mémoire d'un continent" sur RFI, le 16 mai 1990.
  • Lecture d'un extrait du roman Le grand capitaine de Jacques-Francis Rolland (sorti en 1976), diffusée dans "Les Lundis de l'Histoire" de Pierre Sipriot, sur France Culture, le 17 mai 1976.
  • Extrait de l'allocution de l'amiral Platon, secrétaire d'État aux colonies, prononcée le 5 avril 1941.

BIBLIOGRAHPHIE

  • Camille Lefebvre, Des Pays au crépuscule. Le moment de l'occupation coloniale (Sahara - Sahel), Fayard, 2021.
  • Camille Lefebvre, Frontières de sable, frontières de papier. Histoire de territoires et de frontières, du Jihad de Sokoto à la colonisation française du Niger, XIXe-XXe siècle, Publications de La Sorbonne, 2015.
  • Michel Pierre, Sahara. Le grand récit, Belin, 2014.
59 min
59 min
En savoir plus : L'Éthiopie déchirée
58 min

L'équipe

Jean-Noël Jeanneney
Jean-Noël Jeanneney
Yaël Mandelbaum
Réalisation
Jeanne Guérout
Collaboration