Sous les masques, le carnaval de Venise

Le Ridotto d'après Pietro Longhi (vers 1720)
Le Ridotto d'après Pietro Longhi (vers 1720) - Rijksmuseum - Amsterdam / Domaine public
Le Ridotto d'après Pietro Longhi (vers 1720) - Rijksmuseum - Amsterdam / Domaine public
Le Ridotto d'après Pietro Longhi (vers 1720) - Rijksmuseum - Amsterdam / Domaine public
Publicité

Le carnaval est un phénomène artistique, social et en définitive politique, à l'histoire complexe et profonde. Entretien avec l'historien Gilles Bertrand qui va nous guider parmi les tours et les détours d’une très longue aventure multiforme, entraînante, coruscante.

Avec
  • Gilles Bertrand Professeur d’histoire moderne à l’Université Grenoble Alpes, auteur de Histoire du Carnaval de Venise, (Pygmalion, 2013)

Le carnaval de Venise qu’on est convenu de voir accablé par un tourisme écrasant, tel qu’il a été repris pour une renaissance qui remonte à 1980. De bons auteurs disent leur chagrin devant ce qu’ils voient comme une copie dégradée de fastes enfuis. Tel Philippe Sollers écrivant dans son Dictionnaire amoureux de Venise : « Rien de plus faux, parodique et grimaçant que le carnaval moderne. C’est un truc d’écran pour couturiers et sponsors divers. Du bruit, de la laideur, de l’outrance, des masques empilés sur des masques, des contorsions pour la caméra. J’aime Venise, pas sa caricature… »

Caricature peut-être, mais à laquelle on se doit au moins de concéder qu’elle témoigne pour la très longue et passionnante histoire d’un phénomène artistique, social et en définitive politique. Et lorsqu’on restitue à celui-ci sa profondeur temporelle, on découvre sa grande complexité, telle qu’elle s’est définie, déployée d’âge en âge. On mesure combien réductrice est l’image d’un temps de simple transgression au service des plaisirs les plus dévergondés derrière le confort de masques complices.

Publicité

En un temps, le nôtre, qui a vu les controverses que l’on sait sur le port de la burqa, dissimulant complètement le visage et le corps des femmes qui le portent, s’accentue l’intérêt pour ces masques qui cachent les identités personnelles – mais à quel point, et au service de quelles relations sociales ? Cette interrogation est au cœur des travaux de notre invité, Gilles Bertrand, professeur d’histoire moderne à l’Université Pierre-Mendès-France de Grenoble, à qui l’on doit une récente et très neuve Histoire du carnaval de Venise  Il va nous guider parmi les tours et les détours d’une très longue aventure multiforme, entraînante, coruscante. 

Juke-Box
59 min

Programmation

  • Extrait du film "Le Casanova de Fellini" de Federico FELLINI , sorti en 1976 (dans notre générique).
  • Chanson « La tarentelle de Caruso » de Charles TRENET, 1965.
  • Lecture du poème « Carnaval » de Théophile GAUTIER, par Silvia MONFORT, sur France culture, le 6 décembre 1971.
  • Interview du scénariste italien Enrico FULCHIGNONI (à Venise), par Michel BYDLOWSKI, dans l’émission Panorama  de Jacques DUCHATEAU sur France culture, le 15 février 1980.
  • Chanson « Bella Canzonetta », interprétée par Marcel MERKES, extraite de l’opérette Les amants de Venise  de Vincent SCOTTO (compositeur) et Henri VARNA (parolier).
  • Lecture d’un extrait des Lettres familières écrites d’Italie  de Charles de BROSSES (1739) , par Paul-Emile DEIBER, le 3 décembre 1960.
  • Lecture d’un extrait des Mémoires de Giacomo CASANOVA, dans Les samedis de France Culture de Pierre BARBIER, le 3 mai 1975.
  • Interview de l’acteur Jean-Claude BRIALY lors du carnaval de Venise, dans Inter Actualités sur France Inter, le 18 février 1985.

Bibliographie 

  • - Gilles BERTRAND, Histoire du carnaval de Venise  , Pygmalion, 2013.
  • - Gilles BERTRAND, Le grand Tour revisité. Pour une archéologie du tourisme : le voyage des français en Italie, milieu XVIIIe siècle – début XIXe siècle  , École française de Rome, 2008.
  • - Gilles BERTRAND, Pierre SERNA (dirs.), La République en voyage, 1770-1830  , Presses Universitaires de Rennes, 2013.
  • - Gilles BERTRAND (dir.), La culture du voyage. Pratique et discours de la Renaissance à l’aube du XXe siècle  , L’Harmattan, 2004.
  • - Gilles BERTRANTD Alain GUYOT (dirs.), Des « passeurs » entre science, histoire et littérature. Contribution à l’étude de la construction des savoirs (1750-1840)  , ELLUG, 2011.
  • - Gilles BERTRAND, Ilaria TADDEI (dirs.), Le destin des rituels. Faire corps dans l’espace urbain, Italie-France-Allemagne  , École française de Rome, 2008.

L'équipe