Brigitte Fontaine chez elle
Brigitte Fontaine chez elle
Brigitte Fontaine chez elle - Areski Belkacem
Brigitte Fontaine chez elle - Areski Belkacem
Brigitte Fontaine chez elle - Areski Belkacem
Publicité
Résumé

Confinée avec quelques mois d’avance sur le reste du monde dans son appartement parisien, la chanteuse et poète Brigitte Fontaine n’est pas du genre à faire des concerts-maison pour alimenter les réseaux sociaux. "J’irai pas dans vos face-books" chante-t-elle dans son dernier album 'Terre Neuve'. 'J’irai pas, j’irai pas !'. Personne ne lui fera changer d’avis.

En savoir plus

Brigitte Fontaine n’a pas attendu la pandémie du nouveau coronavirus pour "aller très mal", merci de le noter en préambule. Décidément toujours en avance sur son temps, l’artiste archi-culte de la scène française nous annonce d’emblée qu’elle est confinée depuis plus longtemps que tout le monde. Principalement à cause d’un maudit mal de dos qui l’oblige souvent, depuis quelques mois déjà, à rester allongée - et tant qu’à faire, plutôt dans son logis de l’île Saint-Louis, à Paris. 

Sinon, à part ça, la plus littéraire des rock-stars a encore quelques bonnes ressources pour tenir face au choc de la pandémie et de ses tragiques conséquences sociétales. Son mari de longue date, le musicien et compositeur Areski Belkacem nous avait préalablement rassuré. A sa manière : "Ça se passe plutôt bien ce confinement. On est tranquilles à la maison. Avec Brigitte, on partage équitablement les tâches ménagères. C’est elle qui fout le bordel et c’est moi qui range après" confie le cheikh soufi moqueur avant de nous passer son illustre épouse. 

Publicité

Brigitte Fontaine nous accueille avec un rire aussi mystérieux que profond, tout à la fois rassurant et déstabilisant. La quarantaine l’affecte-t-elle un peu, beaucoup ou moyennement ? "Mon moral est très affecté, mais il est d’abord affectueux" esquive-t-elle, fidèle à son tempérament fantasque. En interview comme sur scène, Brigitte Fontaine fait son show, impossible de l’arrêter, mais elle ne triche jamais, on peut lui faire confiance : 

Mais puisque je vous dis que ce confinement ne change rien à ma vie. Je suis comme une odalisque tordue, une odalisque infirme presque. Je suis tordue comme un ver sur le lit. Donc ces derniers mois j’étais confinée tout le temps chez moi, sauf quand il fallait aller travailler, c’est à dire donner des concerts à travers la France ou à Paname. Bon, maintenant qu’il n’y a plus de salles de spectacles, je reste à la maison. 

"Les vieux feront ce qu’ils voudront. Ou alors faut-il leur couper la tête à 65 ans ?"

Et si on évoquait le dé-confinement, tel qu’il se profile progressivement à partir du 11 mai ? Et qui ne sera sans doute pas le même pour tout le monde. Comment la rouge Brigitte Fontaine, a-t-elle vécue la polémique concernant "le confinement prolongé pour les personnes âgées" ? Le Président Emmanuel Macron qui avait émis cette idée a dû revenir sur ses propos, préférant appeler à "la responsabilité individuelle" car ne souhaitant pas de "discriminations entre les citoyens".

Cette polémique, est "une comédie" tacle Brigitte Fontaine. "Ça m’est complètement égal, les vieux feront ce qu’ils voudront. Ou alors faut-il leur couper la tête à 65 ans ?" 

Le plus scandaleux dans cette affaire réside dans les mots employés tient-elle à préciser : 

Ça m’exaspère quand on dit 'personnes âgées', ou 'les séniors', alors qu’on parle des vieux, car c’est bien de cela qu’il s’agit, les vieux ou les vioques ! Tout aussi nul et insupportable quand on dit que tel a décédé ou qu’il nous a quitté au lieu de dire tout simplement il est mort.

Dans une ultime et vaine tentative de conforter les propos de l’artiste avec son oeuvre on rappelle à Brigitte Fontaine qu’elle a écrit une des plus belles chansons sur le sort des vieux dans nos sociétés occidentales contemporaines. Prohibition (2009). La chanson s’ouvre d’une manière tonitruante : "J'exhibai ma carte senior

Sous les yeux goguenards des porcs

Qui partirent d'un rire obscène

Vers ma silhouette de sirène"

Et dans un couplet tout aussi inspiré l’auteur-interprète résume la situation ainsi :  
"Les vieux sont jetés aux orties

A l'asile aux châteaux d'oubli

Voici ce qui m'attend demain

Si jamais je perds mon chemin"

Brigitte Fontaine fait mine d’avoir oublié les paroles de sa chanson : "Je ne me souviens que du refrain, "je suis vieille et je vous encule", à cause du détail scandaleux bien sûr". 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

"Nous sommes tous confinés, tous confits"

Au bout de la 117e interview de Brigitte Fontaine, on finit par comprendre qu'elle ne commentera jamais sa prose. Au lycée déjà elle détestait les explications de textes, c'est son mot d’excuse. "A mort les exégètes !", a-t-elle écrit un jour dans un de ses livres.

Dans l’interview téléphonique, Brigitte Fontaine évoque également la chanson en duo avec Jacques Higelin La grippe ( 1967 ), une chanson d’avant le déluge effectivement - "une chanson de saison je vous l’accorde" -  et a quelques mots doux en parlant de son ami Christophe, "artiste unique" et "magnifique"

Que fait-elle pour meubler ses jours et ses nuits ? Quels projets et quels manques habitent Brigitte Fontaine en ce moment même ? 

Ce qui me manque le plus ? Les amis ! Les amis et … le dehors, les petites ballades, très petites d’ailleurs, par ci-par-là dans l'île. Je ne lis pas en ce moment, mais j’ai trouvé une astuce rusée pour écrire allongée à plat sur le côté. J’ai écris un poème hier, une nouvelle chanson probablement… sur les fruits confits. Nous sommes tous confinés, tous confits, nous sommes désormais des fruits confits. 

Maintenant qu’on connaît le (beau) titre, on attend chanson ! Les Fruits confits de Brigitte Fontaine auront-ils le même arrière goût tragique que le sublime Strange fruit de Billie Holiday ?  "Je suis polie, je ne veux pas avoir l’air catastrophée, je m’efforce- très aisément d’ailleurs- de rire un peu malgré l’ange exterminateur qui nous menace tous" conclut-elle.  

Aujourd’hui, Brigitte Fontaine va peut-être sortir de sa tanière et faire un petit tour en bas de chez elle. Elle portera un masque ramené d’Egypte par un ami : "Un masque qui ne sert qu’à faire joli" précise-t-elle, même pas malicieusement ! Il n’y aura personne ou pratiquement personne dans les petites rues de l’île Saint Louis. Pour des raisons évidentes que la chanteuse résume à sa manière : "Je constate que depuis que le célèbre glacier Berthillon a fermé boutique, il n’y a plus de hordes de touristes, plus de gens. C’est calme enfin."

- Cinq chansons de Brigitte Fontaine synchrones avec ce que nous vivons :

1- La grippe (1967) 

2- Prohibition (2009)

3- Hollywood, en duo avec Christophe (2011) 

4- Genre humain (1995) 

5- J’irai pas (2020)

En savoir plus : Brigitte Fontaine : "MeToo, je sais pas ce que c'est, un nom de chat peut-être..."

Références

L'équipe

Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Production
Éric Chaverou
Journaliste
Anne Lamotte
Journaliste