Publicité
En savoir plus
De gauche à droite : Jean-Louis Fellous, Catherine Gautier et Olivier Blond
De gauche à droite : Jean-Louis Fellous, Catherine Gautier et Olivier Blond
© Radio France - SL

Les gaz de schiste sont devenus, comme l’on sait, cette source d’énergie activement développée aux Etats-Unis. En six ans, ce pays a réduit d’un tiers sa dépendance pétrolière. En France, où leur exploitation est interdite par la loi, ces gaz suscitent toujours un vif débat. Car une technique d’exploitation – la fracturation hydraulique –comporte de nombreux aléas environnementaux et sanitaires. D’où une série de question que nous soulevons aujourd’hui. Faut-il lever cette interdiction au nom de la transition énergétique ? Faut-il la maintenir tout en encourageant la recherche, au risque d’amorcer un engrenage incontrôlable ? Quelles sont les raisons de l’engouement que cette source d’énergie génère aux quatre coins du monde ? Mais aussi qu’elles sont les incertitudes encore élevées qui s’attachent à son exploitation ? Ainsi, entre autre, leur effet sur les aquifères et le climat, ou même sur les risques de mini tremblements de terre.

Invités :

Publicité

Catherine Gautier , physicienne et géographe de l'Université de Californie à Santa Barbara

Jean-Louis Fellous , directeur exécutif du Comité mondial de la recherche spatiale (Cospar)

Olivier Blond, chef de projet web GoodPlanet, journaliste scientifique, éditeur

Musiques :

Blue minor de Sonny Clark, Label Blue Note

Ballade de Claude Debussy

Références

L'équipe

Brigitte Masson
Collaboration
Dany Journo
Réalisation