France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

Contre les dénis des climato-sceptiques de tous bords, une majorité grandissante de terriens est persuadée que la crise climatique va s'intensifier. L'érosion de la biodiversité, l'extension des pollutions chimiques, les évènements climatologiques extrêmes, (sécheresses, tornades, élévation du niveau des mers), tous ces éléments doivent concourir à une crise majeure. A quelle date, 2020 ? 2030 ? 2100 ? Et si, loin des prédictions Maya et autres eschatologies millénaristes, nous envisagerions, frontalement, la considération suivante : l'effondrement de notre civilisation. Non pas dans plusieurs siècles, mais de notre vivant. Car un nombre croissant d'auteurs, de scientifiques et d'institutions annoncent la fin de la civilisation industrielle, telle qu'elle s'est constituée depuis plus de deux siècles. Pablo Servigne et Raphaël Stevens, en décortiquant les ressorts d'un possible effondrement et cela grâce à un tour d'horizon interdisciplinaire sur ce sujet, se proposent de nommer "collapsologie" cette analyse. Ce qui est une méthode pour donner de l'intelligibilité aux phénomènes de "crises" que nous vivons.

Invités :

Publicité

Pablo Servigne , ingénieur agronome et docteur en biologie. Spécialiste des questions d’effondrement, de transition, d’agroécologie et des mécanismes de l’entraide, il est l’auteur de Nourrir l’Europe en temps de crise (Nature & Progrès, 2014).

Raphaël Stevens , éco-conseiller. Expert en résilience des systèmes socioécologiques, il est cofondateur du bureau de consultance Greenloop.

 Raphaël Stevens et Pablo Servigne
Raphaël Stevens et Pablo Servigne
© Radio France - Dany Journo
Références

L'équipe

Dany Journo
Réalisation
Thierry Beauchamp
Collaboration