France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus
Anne Bondiou et Jean-Louis Fellous
Anne Bondiou et Jean-Louis Fellous
© Radio France

On dit, de Benjamin Franklin, qu’il fut « l’homme qui arracha la foudre aux nuages ». Il prouva en effet lors d’une expérience mémorable la nature électrique de la foudre. Le « fluide électrique », jusque-là objet d’amusantes manipulations de laboratoire, se hisse alors au rang de phénomène universel, à l’œuvre dans une des manifestations les plus spectaculaires de la nature : l’orage. Ce terme, dérivé à l'aide du suffixe « age » de l’ancien français « ore » , et signifie « vent ». C’est une perturbation atmosphérique d'origine associée à un type de nuage particulier : le cumulonimbus. Ce dernier engendre des pluies fortes voire diluviennes, des décharges électriques de foudre accompagnées de tonnerre. Dans des cas extrêmes, l'orage peut produire aussi des chutes de grêle et des vents très violents. Plus rarement, des tornades. Certes la science a permis de comprendre l’essentiel des mécanismes de la foudre et du tonnerre. Pourtant l’orage garde encore aujourd’hui une part de ses mystères.

Références

L'équipe

Henri Le Blanc
Collaboration
Dany Journo
Réalisation