France Culture
France Culture
Publicité

Nous ouvrons cette semaine, où la série Culture Science est entièrement dévolue au thème de « L’alimentation », par l’immense changement qu’a été l’avènement du Néolithique dans l’histoire de l’humanité. ** **

Françoise Le Mort, Jean-Denis Vigne et Margareta Tengberg
Françoise Le Mort, Jean-Denis Vigne et Margareta Tengberg
© Radio France

Cette période a connu la première révolution agricole, c'est-à-dire la transition de tribus et communautés de chasseurs-cueilleurs vers l’agriculture et la sédentarisation des groupes humains. Les données archéologiques indiquent que plusieurs formes de domestication de plantes et animaux surgirent, indépendamment, dans au moins 7 ou 8 régions séparées à travers le monde, comme en Amérique latine par exemple. Les plus anciens développements connus, domestication du chien, des caprins, des dattiers et des céréales eurent lieu au Proche-Orient 14 000 ans av. J.-C. C’est donc bien cette révolution qui a bouleversé de fond en comble l’alimentation de l’humanité, avec ses commensaux animaux et ses végétaux.

Publicité