Publicité
En savoir plus
Stanislas Dehaene
Stanislas Dehaene
© Radio France - SL

D’où viennent nos perceptions, nos sentiments, nos illusions et nos rêves ? Où s’arrête le traitement mécanique, machinal de l’information et où commence vraiment la prise de conscience ? Grâce aux techniques modernes, IRM fonctionnelle, L’électro et la magnétoencéphalographie la psychologie cognitive expérimentale a pu mettre à jour des opérateurs neuronaux très précis, très rapides. Ce sont autant de moyens préconscients, inconscients qui, à un moment donné, vont permettre un « accès à la conscience ». Ainsi notre environnement offre un répertoire immense de sensations, d’impressions, (couleurs, bruits, odeurs) tous traité par ces opérateurs neuronaux. Mais dans la prise de conscience une seule chose est pensée à la fois. Notre cerveau est très sélectif. Paradoxalement il est aussi très lent ! Ce rendez-vous de Continent sciences est dévolu aux mécanismes cérébraux qui permettent la conscience.

Invité :

Publicité

**Stanislas Dehaene, ** professeur au Collège de France, titulaire de la chaire de psychologie cognitive expérimentale et membre del’Académie des sciences.

pour la parution de son livre " Le code de la conscience" aux Editions O. Jacob.

Et Stanislas Dehaene est le commissaire scientifique de l'exposition " C3RV34U, l'expo neuroludique"

à la Cité des Sciences et de l'Industrie

Références

L'équipe

Brigitte Masson
Collaboration
Dany Journo
Réalisation