France Culture
France Culture
Publicité

En retournant son allumette contre lui, le 17 décembre 2010, Mohamed Bouazizi, jeune vendeurs de fruits de 26 ans, est loin d’imaginer les conséquences de son geste. Loin d’imaginer qu’un mois plus tard à peine, celui qui s’était rendu sur son lit de mort, le président tunisien Zine el-Abdine Ben Ali se résignait à quitter le pouvoir, sur la pression de la rue.

Une allumette qui a donc réveillé des amertumes, enflammé tout le monde arabe, du Maroc à l’Egypte, jusqu’à la Syrie en passant par les monarchies du Golfe.

Publicité

Et ces images décrites par Raymond Depardon dans le journal de Florence Sturm, un Hosni Moubarak pathétique, allongé dans sa cage de métal pour assister à son procès, risquant la peine de mort pour avoir fait tirer sur la foule... Ces images diffusées en boucles sur les chaînes arabes en sont aussi la preuve : la Révolution est toujours en marche.

Discussion avec Hasni Abidi, Wassyla Tamzali et Abdellah Taïa

Hasni Abidi et Abdellah Taïa
Hasni Abidi et Abdellah Taïa
© Radio France - Camille Boullenois

Hasni Abidi et Abdellah Taïa Camille Boullenois©Radio France

L'équipe

Julie Gacon
Julie Gacon
Julie Gacon
Production
Romain de Becdelièvre
Romain de Becdelièvre
Romain de Becdelièvre
Collaboration
Camille Boullenois
Collaboration
Anne-Laure Chanel
Réalisation