France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

Deraa, Homs, Lattaquié, Banias, Josr al Choghour et hier Deir Ezzor.

Tel que décrit par les quelques témoignages, le scenario est toujours le même :

Publicité

D’abord, les ténèbres tombent sur les toîts des maisons.

Coupure de l’électricité, de l’eau, des communications : la ville est isolée du reste du monde, elle attend.

Puis les blindés se positionnent,

les snipers s’agenouillent aux fenêtres, les habitants savent qu’ils ne peuvent plus sortir… C’est là qu’interviennent les Moukhabarat, les services de renseignement… Ils investissent les maisons et emmènent avec les opposants repérés sur YouTube, ou sur leurs lignes de téléphone.

Depuis le 15 mars dernier, et depuis ce discours de Bachar al-assad 15 jours plus tard, les associations de défense des droits de l’homme ont compté plus de 2 000 victimes de la répression…

Ce soir, le régime syrien apparaît de plus en plus isolé. Arabie Saoudite, Koweit, Bahreïn : pays arabes et monarchies du Golfe prennent leurs distances… Cela suffira-t-il à un départ du président al-Assad, et à une transition politique ?

Discussion avec la journaliste Hala Kodmani, Farouk Mardam-bey, conseiller culturel à l’Institut du monde arabe et Hamit Bozarslan, historien

Hamit Bozarslan, Farouk Mardam-Bey et Hala Kodmani
Hamit Bozarslan, Farouk Mardam-Bey et Hala Kodmani
© Radio France - Romain de Becdelièvre

Hamit Bozarslan, Farouk Mardam-Bey et Hala Kodmani Romain de Becdelièvre©Radio France

Références

L'équipe

Julie Gacon
Julie Gacon
Julie Gacon
Production
Camille Boullenois
Collaboration
Anne-Laure Chanel
Réalisation