France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

« Soyez-en sûrs: il n’y aura jamais plus d’un accident par réacteur tous les cent mille ans. Mieux : pas plus d’un accident tous les millions d’années pour une catastrophe type Tchernobyl ».

Ca ressemble à une mauvaise pub… C’est pourtant l’argument « officiel » qui rendait le risque nucléaire acceptable jusque-là; un moindre mal disait-on eu égard aux avantages de cette source d’énergie : indépendance, petit prix, et faible émission de gaz à effets de serre.

Publicité

Aujourd’hui en 2011, 14 000 « années-réacteurs » ont déjà passé, rythmées par des explosions, plus ou moins médiatisées. Three Miles Island… Tchernobyl… A Fukushima, l’explosion d’un réacteur, puis d’un second, puis d’un troisième auront été suivies minute par minute sur les télévisions du monde entier; depuis on ne sait plus grand-chose...

On ne sait pas non plus quel crédit accorder aux déclarations des autorités japonaises.

Discussion avec Jean-Marie Chevalier , économiste**, Bruno Chareyron** , ingénieur en physique nucléaire et Daniel de Roulet , écrivain

Daniel de Roulet et Jean-Marie Chevalier
Daniel de Roulet et Jean-Marie Chevalier
© Radio France - Camille Boullenois

Daniel de Roulet et Jean-Marie Chevalier Camille Boullenois©Radio France

Références

L'équipe

Julie Gacon
Julie Gacon
Julie Gacon
Production
Camille Boullenois
Collaboration
Anne-Laure Chanel
Réalisation