Jan Voss
Jan Voss
Jan Voss ©Radio France - Gaël Gillon
Jan Voss ©Radio France - Gaël Gillon
Jan Voss ©Radio France - Gaël Gillon
Publicité
Résumé

Jan Voss, peintre, mais aussi graveur, sculpteur, est né en 1936 à Hambourg. Son trajet est un des plus singuliers de cette génération

En savoir plus

de Christian Rosset et Gaël Gillon

Mixage Manuel Couturier

Publicité

Jan Voss, peintre, mais aussi graveur, sculpteur, est né en 1936 à Hambourg. Il s’est installé à Paris en 1960 comme bien d’autres artistes (en provenance d’Haïti, du Portugal, de Bulgarie ou d’Islande…) avec qui il va rapidement se lier. Mais son trajet est un des plus singuliers de cette génération : associé, dans les années 60 au courant de la figuration narrative, il dérive à partir des années 70 dans des territoires où abstraction et figuration ne seraient plus nécessairement antagonistes. La pratique du collage en deux ou trois dimensions, le travail sur les matériaux, le goût quasi-artisanal de l’expérimentation associé à une imagination particulièrement fertile, le sens de l’humour et du jeu, participent d’une faculté de renouvellement peu commune. À propos de son travail, Peter Handke parle de nomadisme qui implique toute une économie de signes, de traces et d’empreintes ; Yves Michaud parle d’art du déplacement ; Bernard Noël, de continuité dans la diversité pour le plaisir des yeux. Il a réalisé de nombreux livres avec des écrivains, le plus souvent des poètes, comme Jean-Christophe Bailly, Jacques Dupin, Jean Frémon, Peter Handke, Jean Daive, Bernard Noël, etc. Il a aussi écrit directement en français de brèves fictions, entre micro-récits, notations, journal de peintre, parues au Mercure de France sous le titre À la couleur. Il a aujourd’hui un atelier à Arcueil et un autre à Berlin. Il est représenté en France par la galerie Lelong à Paris chez qui il a récemment exposé à l’occasion de la sortie d’une monumentale monographie sur son travail (chez Hazan).

Atelier de Jan Voss
Atelier de Jan Voss
© Radio France - Gaël Gillon

J’ai rencontré pour la première fois Jan Voss en 1991 en allant l’enregistrer dans son atelier d’Arcueil pour l’ACR. J’y reviens régulièrement, avec un Nagra parfois, pour prendre de ses nouvelles, ainsi que la température du travail en cours, fasciné, entre autres, par les liens organiques entre sa manière de procéder – par accumulation, transparence, collage, sans jamais boucher le regard, lui permettant, au contraire, de circuler librement – et le travail radiophonique où l’on compose avec le son, superposant les matières enregistrées, découpées, agencées dans le temps comme les signes le sont sur la toile, sans jamais, non plus, brider les possibilités d’y trouver matière à parcours. Entremêlant des moments de dialogue dans l’atelier (recueilles sur un quart de siècle) avec de brèves lectures de textes du peintre, cette recherche (ce portrait sans image dans un miroir à plusieurs faces) tente de mettre discrètement à nu ce qui lie cet art de la peinture et notre quête inépuisable de la radiophonie en tant qu’espace ouvert et matière à essais…

Les lignes sont les mouvements d’un tableau, son activité. L’activité d’un tableau est souvent extrêmement déconcertante, on voudrait bien comprendre où elle veut en venir avec tous ses parcours, ses sauts et arrêts subits. Mais quand parfois les lignes, en perte de vitesse, languissent, il faut les secouer sérieusement pour qu’elles ne s’endorment pas. Surtout ne jamais concéder de repos à une seule ligne ! (Jan Voss, À la couleur)

Peinture
Peinture
- Jan Voss

Avec Jan Voss, enregistré dans son atelier d’Arcueil les 11 décembre 1991, 4 octobre 1999, 7 et 9 janvier 2003 ; et le 6 septembre 2016.

Textes de Jan Voss, extraits de À la couleur (Mercure de France, 2006), lus par Anne Steffens.

Partition sonore de Christian Rosset. Solistes : Dominique Clément (clarinette basse), Christophe Roy (violoncelle) et Sylvie Drouin (piano) – membres de l'Ensemble Aleph.

\ Oeuvres de Jan Voss à la Galerie Lelong