Samovar
Samovar - Tony Hayère
Samovar - Tony Hayère
Samovar - Tony Hayère
Publicité

Le clown est celui qui franchit la limite, qui pose le pied sur le tabou, mais qui en contrepartie, se place en dessous du public. Le clown, c'est celui qui expose son état présent en l'explosant, en le gonflant. Je suis entré à l'école du Samovar pour découvrir ce qui se cache derrière le nez rouge

De Tony Hayère et Gilles Mardirossian

Je suis entré à l'école du Samovar pour la première fois en mai 2015, on y organisait un cours publique. Comme son appellation le décrit, le cours publique n'est pas un spectacle mais un cours, un in progress, quelque chose qui se fait et se défait constamment sous le regard du professeur et du public.

Publicité

Il y a quelque chose de déconcertant. On entre et on sort du jeu de manière permanente, sans plus savoir où se trouve l'étudiant et où se trouve le clown. Cet aller retour est saisissant.

Et puis, le rire éprouvé ici est intestinal, et provient du fond du coeur, de ces fous rires d'enfance, de ces états d'excitation totale que seuls les mômes peuvent ressentir... lorsque de la crise de rire, l'enfant fonce vers le crise de pleurs.

Le clown est celui qui franchit la limite, qui pose le pied sur le tabou, mais qui en contrepartie, se place en dessous du public. Certains clowns disent que parfois, après des spectacles « jeunes publics », certains enfants les approche et les frappent un peu... comme ça, pour voir.

Le clown, c'est celui qui expose son état présent en l'explosant, en le gonflant ; c'est celui qui n'est jamais convaincu, qui ne fabrique pas de plan, celui qui ne ment pas, celui qui doute devant les gens.

Avec Gilles Mardirossian, j'ai suivi un stage de deuxième année, avec Franck Dinet, directeur de l'école. J'ai voulu savoir ce qui se cachait derrière cette véritable science du débordement des émotions, que seul le clown sait gérer, attraper, enfouir ou exulter.

Avec Franck Dinet et les clowns de 2 ème année de l'école du Samovar

Pour leur confiance et leur talent, merci à

Clémence, Mathieu, Émeline, Camille, Max, Amélie, Victor, Ana, Daniel, Etienne, Axelle,

Lucie, Martin et à toute l'équipe du Samovar