© From Architecture/Tarek Atoui - Photo Fondation Louis Vuitton / Alexandre Guirkinger
© From Architecture/Tarek Atoui - Photo Fondation Louis Vuitton / Alexandre Guirkinger
© From Architecture/Tarek Atoui - Photo Fondation Louis Vuitton / Alexandre Guirkinger
© From Architecture/Tarek Atoui - Photo Fondation Louis Vuitton / Alexandre Guirkinger
Publicité

Un grand récit (sortir du silence), à plusieurs voix, d’un monde sonore qui nous est inaccessible, et le plus souvent inconnu, – une Terra Incognita que les chercheurs s’efforcent de nommer.

L'Inaudible, la part manquante du monde sonore.

Clément Rosset écrivait : 

Publicité

Après Lucrèce : la réalité se compose, d’une part de ce monde-ci, dont nous pouvons avoir à l’occasion une perception partielle, d’autre part de l’ensemble des mondes dont nous ne pouvons quasiment avoir aucune perceptions. 

Notre perception fixe ainsi notre attention et notre compréhension du monde dans des seuils d’audibilité restreints. La part manquante de tout ce qui sourd et bruit tout autour de nous, incessamment, et que nous ne pouvons entendre, n’entre pas dans notre appréciation d’un espace, d’un moment.  

Que le réel puisse être parfois vide et silencieux à nos oreilles est d’abord l’expression de nos limites auditives (au-delà de 20khz, ou en deçà de 20hz.) Ainsi, nous ressentons et décrivons l’environnement principalement à partir de cette perception partiale, et nous nous sommes fabriqués une réalité lacunaire, un imaginaire anthropocentré.
Il y a donc de l’inaudible partout.

A l’aune des premiers cartographes espagnols qui déclarèrent " Ici, rien " " Aca Nada " pour désigner le futur Canada, cet essai radiophonique s’intéresse à ce rien, à ce silence, sa conséquence esthétique, pour en sortir, et en faire sortir l’entendement. Car si l’on sait désormais qu’une absence de perception ne signifie pas une absence de son, il s’agit de réinterroger de quoi ce vide auditif serait plein, et en premier de comprendre tout ce qui nous échappe, cette part inconnu du réel.

© From Architecture/Tarek Atoui - Photo Fondation Louis Vuitton / Alexandre Guirkinger
© From Architecture/Tarek Atoui - Photo Fondation Louis Vuitton / Alexandre Guirkinger

Mon projet radiophonique est pensé comme un grand récit (sortir du silence), à plusieurs voix, d’un monde sonore qui nous est inaccessible, et le plus souvent inconnu, – une Terra Incognita que les chercheurs s’efforcent de nommer. 

Il explore cette notion de réalité inaudible par le récit qu’en font les invités, en contrepoint d’une trame dense de sonorités, faites d’exemples et d’enregistrements de phénomènes normalement inécoutables. Volontairement ou non, cette part cachée du spectre sonore n’est pas à ranger dans le registre du silence, mais de l’absence. 

Mon récit interroge ainsi l’écoute au quotidien, et notre conscience du monde par la perception. De façon préméditée ou non, nous discriminons une part importante de la réalité sonore : par exemple, involontairement, de par nos limites auditives, ou volontairement, quand nous définissons le MP3 comme une norme (cf Jonathan Sterne ci-dessous). C’est par cette double entrée que la question de l’inaudible conduit notre réflexion au-delà du silence. 

Production Eric la Casa

Réalisation Nathalie Battus

Prises de son Pierre Monteil

Son additionnel Slavek Kwi " poissons électriques du fleuve Amazon "

Mixage Alain Joubert

Avec 

  • Ray Brassier, philosophe 
  • Jérôme Dokič, philosophe cognitif
  • Jean-François Julien, chiroptérologue, chargé de recherches CNRS au Centre d’Ecologie et des Sciences de la Conservation et au Muséum national d’Histoire naturelle. 
  • Vincent Koehl, Maître de Conférences à l'Université de Bretagne Occidentale 
  • Matthieu Saladin, artiste sonore et maître de conférences en arts plastiques (Université Paris 8)

Remerciement à Tarek Atoui

A tous ceux 

inabordables, inaccessibles, inaperçus, inattendus, inaudibles, incalculables, inécoutables, incommensurables,  incompréhensibles, inconnus,  inconvertibles, incroyables, indéchiffrables, indéfinis, indescriptibles, indéterminables, indicibles, indiscernables, inécoutables, inestimables, inexplicables, inextirpables, inextricables, inimaginables, inintelligibles, innommables, inobservables, inodores, inouïs, inqualifiables, insaisissables, insignifiants,  insondables, insonores, intouchables, intraduisibles, invisibles, invraisemblables, irrécupérables, irréductibles, irréels,  irrésolus
 

Bibliographie 

  • Ray Brassier, préface du livre de Cecile Malaspina An Epistemology of Noise, Bloomsbury Academic, 2018 
  • Jérôme Dokic, Qu’est-ce que la perception ?, Vrin, coll. Chemins philosophiques, 2004
  • Roberto Casati & Jérôme Dokic, La philosophie du son, Nîmes, Editions Jacqueline Chambon, 1994
  • Roberto Casati & Jérôme Dokic, Some Varieties of Spatial Hearing, in M. Nudds & C. O’Callaghan (eds), Sounds and Perception. New Philosophical Essays, Oxford University Press, 2009, p. 97-110
  • Christina Kubisch & Annea Lockwood, The secret life of the inaudible_, 2_CD 
  • Jacques Rancière, Le partage du sensible. Esthétique et politique, La Fabrique, 2000
  • Clément Rosset, L’Ecole du réel, Editions de Minuit, 2008
  • Jonathan Sterne, MP3 : économie politique de la compression, Philharmonie de Paris, 2018
  • Inigo Wilkins Irreversible Noise, Urbanomic, 2018

>>> Pour aller plus loin >>>

A propos du fonctionnement du système auditif.