Guillaume Duchenne de Boulogne performing facial electrostimulus experiments - Inconnu
Guillaume Duchenne de Boulogne performing facial electrostimulus experiments - Inconnu
Guillaume Duchenne de Boulogne performing facial electrostimulus experiments - Inconnu
Publicité
Résumé

Quand Guillaume Duchenne de Boulogne réinvente le visage

avec :

Shaghayegh Beheshti (Comédienne).

En savoir plus

Au milieu du 19ème siècle, le neurologue Guillaume Duchenne de Boulogne développe une technique de stimulation électrique sur ses patients, dans le but de décrire certaines affections, mais également d’établir, selon ses propres termes, une  « orthographe de la physionomie en mouvement ». 

Photographe, il procède à un recensement des différentes expressions du visage, utilisant entre autre comme modèle-cobaye un homme aux muscles faciaux paralysés. Par l’effet de l’électricité, Duchenne parvient, en agissant sur des muscles déterminés, à faire naître sur le visage de son patient les expressions recherchées. Il dresse ainsi avec précision un catalogue des muscles de la face, auxquels il rapporte chaque fois la ou les expressions que ceux-ci sont en mesure d’exprimer.

Publicité
Les éffarés, format 20 x 20 cm eau-forte, carton, papiers, encre, graphite, fossile, peinture acrylique
Les éffarés, format 20 x 20 cm eau-forte, carton, papiers, encre, graphite, fossile, peinture acrylique
- Benjamin Bondonneau / DR

En 2016, Benjamin Bondonneau découvre dans « L’expression des émotions chez l’homme et les animaux » de Charles Darwin (1872) des reproductions des photographies de Duchenne. Il réalise, à partir de l’une d’elle, une série de 10 peintures de petit format, qui donneront ensuite lieu à la rédaction d’autant de courts textes de Raphaël Saint-Remy.

L’émission consiste en une mise en regard de ces textes de Raphaël Saint-Remy (accompagnés de quelques éléments descriptifs des tableaux de Benjamin Bondonneau) avec ceux publiés par Duchenne et se rapportant à ses expériences d’électro-stimulation à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

Les effarés, format 20 x 20 cm eau-forte, carton, papiers, encre, graphite, fossile, peinture acrylique
Les effarés, format 20 x 20 cm eau-forte, carton, papiers, encre, graphite, fossile, peinture acrylique
- Benjamin Bondonneau / DR

Ces textes sont présentés dans un environnement sonore faisant écho au procédé utilisé par Duchenne pour « questionner la nature afin de la faire parler ». Bondonneau et Saint-Remy proposent en effet une musique habitée d’un perpétuel va-et-vient entre sons d’origine acoustique et sons traités par l’électronique. 

Les éffarés, format 20 x 20 cm eau-forte, carton, papiers, encre, graphite, fossile, peinture acrylique
Les éffarés, format 20 x 20 cm eau-forte, carton, papiers, encre, graphite, fossile, peinture acrylique
- Benjamin Bondonneau / DR

**Avec  **Shaghayegh Beheshti (voix), Benjamin Bondonneau (clarinette, objets, voix, électronique), Raphaël Saint-Remy (piano, voix, électronique)

Crédits Guillaume Duchenne, « Mécanisme de la physionomie humaine » (1872) et « De l’électrisation localisée et de son application à la pathologie et à la thérapeutique » (1861)

Production  Benjamin Bondonneau et Raphaël Saint - Rémy

Réalisation Anna Szmuc

Prise de son Claude Niort et Alain Joubert

Les éffarés, format 20 x 20 cm eau-forte, carton, papiers, encre, graphite, fossile, peinture acrylique
Les éffarés, format 20 x 20 cm eau-forte, carton, papiers, encre, graphite, fossile, peinture acrylique
- Benjamin Bondonneau / DR

Liens

https://vimeo.com/user70917399

http://totemdesanimaux.blogspot.fr/

http://www.benjaminbondonneau.com/