Piano et servitudes
Piano et servitudes - Andrea Cohen
Piano et servitudes - Andrea Cohen
Piano et servitudes - Andrea Cohen
Publicité

Petite, j'ai commencé la musique, j'ai appris le piano. Mais pourquoi cet instrument ? Est-ce vraiment mon choix ?

D'Andrea Cohen et Anna Szmuc

Prise de son : Yann Fressy, Jean Fréderix, Stéphane Beaufils, Gaëlle Braouezec, Jean-Pierre Pernel, Pascal Besnard, Emmanuel Armaing

Publicité

Mixage : Julien Doumenc

Il s'agit d'un docu-fiction, la partie fictionnelle relate mon histoire avec le piano, ma fantasmagorie personnelle racontée à l'aide de textes et de sons. Je m'interroge sur la part de déterminisme dans le choix d'un instrument où l'image de la femme au piano est conditionnée par le rôle social qu'il a joué au XIX siècle et dont les traces sont arrivées jusqu'à nous et qui ont pris place dans l'imaginaire collectif, comme le prouve sa présence dans la littérature où dans les arts visuels, comme le prouvent les innombrables tableaux des deux derniers siècles dont le sujet est la femme au piano.

Je raconte aussi le rêve d’un spectacle où je serai sur scène avec un piano, et qui aurait le même titre que cette création.

La partie documentaire est élaborée à partir d’une série de rencontres avec des femmes pianistes pour suivre leurs cheminements, leur parcours, leurs questionnements, leurs choix singuliers envers cet instrument, à l'encontre de sa pesante mythologie.

Piano et servitudes
Piano et servitudes
- Andrea Cohen

Avec

Sophie Agnel (pianiste), Anne Lise Gastaldi (pianiste), Martine Joste (pianiste), Lorène de Ratuld (pianiste), Claire Renard (compositrice), Florence Launay (musicologue), Alita Baldi (metteur en scène)

Les élèves d’Anne-Lise Gastaldi au Conservatoire National de Région et du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris : Arielle Beck, Thea de Fouchécour, Ninon Hannecart, Madoka Okada

Textes de la Comtesse d’Agoult, George Sand, Georges Feydeau, Edmond d’About, Elfriede Jelinek lus par les élèves et par Alita Baldi

Et les voix de Nadia Boulanger et de Martha Argerich

Musiques originales : Andrea Cohen. Avec la collaboration du GRM (Groupe de Recherches Musicales de l’INA)