Publicité
En savoir plus

Alexandre Delaigue, professeur d'économie à l'Université de Lille et blogueur sur le site Econoclaste a accepté de commenter le refus du gouvernement de baisser la TVA sur les protections hygiéniques. La délégation aux Droits des femmes de l'Assemblée Nationale voulait ramener à 5,5% le taux de TVA sur les tampons et les serviettes dans le cadre des discussions sur le budget 2016. Mais les députés ont rejeté la propo-sition.L'effort financier était-il trop important ? Peut-on encore réformer la TVA en France ?