France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

Deux faits majeurs ont marqué les débuts de l’islam.

Et pourtant ils n’ont jamais été associés dans une même problématique par les historiens. Il s’agit de la formation des sources scripturaires (Coran et Hadîth) et de la violence politique qui s’est exprimée par une guerre civile autour de la légitimité de l’autorité.

Publicité

Les violences autour de la succession du prophète se sont répercutées sur les conflits concernant la forme et le contenu du Coran et du Hadith. C’est l’articulation de ces deux phénomènes qui est envisagée ici à partir de chroniques shi’ites qui n’ont pas été jusque-là prises en considération par les islamologues.

Le rapport entre la fixation de la lettre coranique et de son éclairage par l’herméneutique peut aider à approcher la vérité historique concernant la datation des Ecritures islamiques.

Bibliographie :

Mohammed Ali Amir-Moezzi, Le Coran silencieux et le Coran parlant , CNRS, 2011