Gravure de 1890 représentant la Kaaba, lieu sacré de l'islam, situé dans l'enceinte du Masjid al-Haram (« La Mosquée sacrée ») à La Mecque (Arabie saoudite) ©Getty - Print Collector
Gravure de 1890 représentant la Kaaba, lieu sacré de l'islam, situé dans l'enceinte du Masjid al-Haram (« La Mosquée sacrée ») à La Mecque (Arabie saoudite) ©Getty - Print Collector
Gravure de 1890 représentant la Kaaba, lieu sacré de l'islam, situé dans l'enceinte du Masjid al-Haram (« La Mosquée sacrée ») à La Mecque (Arabie saoudite) ©Getty - Print Collector
Publicité
Résumé

À la place des antiques caravanes de chameaux, le bateau à vapeur et, au lieu des déserts qu'on traverse interminablement, la rapidité du chemin de fer… et bien des inquiétudes pour les administrations coloniales en charge d'organiser le déplacement des fidèles à La Mecque.

avec :

Sylvia Chiffoleau (historienne, chargée de recherche au CNRS.).

En savoir plus

Au XIXe siècle, L'Occident craint que La Mecque, devienne, à l'occasion de ce formidable rassemblement annuel, un foyer d'agitation politique répandant ensuite dans tout le monde musulman colonisé des revendications d'indépendance… Fantasme ou réalité ? Pour les fidèles le voyage en terre sainte est avant tout un itinéraire spirituel, et l'on voit se creuser entre les représentations des uns et des autres un grand écart - peur politique d'un côté, aspiration religieuse de l'autre - dont nous parlerons aujourd'hui avec l'historienne Sylvia Chiffoleau, autrice de Le voyage à la Mecque, un pèlerinage mondial en terre d’Islam (Belin).