France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

Rien ou presque n’a été entrepris pour approfondir l’étude magistrale du Baron de Slane sur La religion des Druzes , jamais dépassée depuis sa publication en 1838.

Pourtant le corpus des Ecritures saintes druzes a été abondamment enrichi depuis. Les épîtres sacrées qui fondent cette religion n’ont pu parvenir aux collections occidentales que depuis le début du XVIIIe siècle. Comme cette religion (qui sort de l’islam au XIe siècle) est fondée sur le secret, la dissimulation, les étrangers à cette croyance n’ont pu connaître les écrits qui l’inspirent que suite au pillage et aux prises de guerre dans les montagnes entre Liban, Syrie et Palestine où les Druzes se sont réfugiés. Ces pillages ont commencé avec les Ottomans dès le XVIe siècle. Un Syrien chrétien a offert une de ces épîtres à Louis XIV qu’il fit traduire par Pétis de la Croix. Et c’est le Français égyptianisé Clot Bey qui, vers 1850, diffusa auprès des Occidentaux nombre de ces archives saintes ramenées en Egypte après l’expédition militaire au Proche-Orient par Ibrahim Pacha, fils du Khédive Mohammed Ali.

Publicité

C’est ainsi qu’ont été accumulées les épîtres druzes que notre invité a étudiées en détails en nous proposant d’abord l’édition scientifique en arabe de quarante épîtres (sur la centaine que compte l’ensemble du corpus), ensuite leur traduction en français. La religion des Druzes naît avec la divinisation du Calife fatimide al-Hâkim, né au Caire en 985, pour accéder au Califat en 996. Il régna jusqu’au 13 février 1021, jour où ses sectateurs pensent qu’il a été occulté ils attendent sa parousie depuis. Cette religion affirme l’abolition de la loi divine, de la sharia, dans sa double vocation littérale et ésotérique. La manifestation de cette loi abolie se révèle notamment à travers la fin de la législation concernant la répudiation et son remplacement par le divorce qui traite à égalité femmes et hommes et procède au partage des biens communs au moment de la séparation selon le tort causé à l’autre.

Bibliographie

*Les Epîtres sacrées des Druzes, Rasâ’il al-Hikma, * volumes 1 & 2, par D. de Smet, Peeters, Louvain, Paris, Dudley, 2007

Références

L'équipe

Dominique Compétissa
Collaboration
François Caunac
Réalisation