France Culture
France Culture
Publicité

**Rediffusion du 16 novembre 2012 ** 2012C6125E0037 (59’34)

Maintenant il est admis que la présence des musulmans en Europe ne date pas du XXe siècle. Elle n’est pas advenue comme effet colonial avec l’arrivée de musulmans en tant que soldats participant aux deux grandes guerres et travailleurs contribuant à la reconstruction d’un continent en ruine.

Publicité

Lucette Valensi remonte le long cours et revisite les scènes où des musulmans furent des acteurs libres ou contraints. Ainsi déploie-t-elle sous nos yeux la séquence des Morisques, ces derniers musulmans d’Espagne. Elle révèle aussi le rôle de l’esclavage et de la machine des Galères. Elle esquisse de même nombre de portraits d’exilés politiques éminents, de princes transfuges, de dignitaires convertis, de marchands, ainsi que l’effet considérable sur les sociétés d’accueil des ambassades orientales.

Bien des parcours humains de ces destins d’errance se lisent comme des romans. Lucette Valensi situe cette histoire en écho avec notre siècle et nos actualités les plus vives. Elle revendique ce qu’elle appelle l’anachronisme contrôlé. Aussi établit-elle équivalence entre la déportation et le nettoyage ethnique d’une part et les peines subies par les Morisques, d’autre part. Ceux-ci ont été ballotés entre exil et conversion forcée, avant leur expulsion définitive (1609-1612).

Bibliographie

Lucette Valensi, *Ces étrangers familiers. Musulmans en Europe (XVIe-XVIIIe siècles), * Histoire Payot, 2012