Publicité
En savoir plus

L'historienne, qui est elle-même impliquée par la dualité franco-tunisienne, orientale/occidentale, a réussi à reconstituer les itinéraires et le cheminement d'un de ses compatriotes et coreligionnaires qui a vécu entre Paris et Tunis en passant par Trieste, de la fin du XVIIIe siècle aux premières décennies du XIXe. A partir de mentions multiples dans des mémoires, archives et autres correspondances, Lucette Valensi traque les traces les plus ténues de Mardochée Naggiar pour en élaborer une biographie plausible. Et à partir de la singularité d'un destin, elle nous livre une idée de ce que furent à l'époque les réseaux orientalistes en Europe, l'état du négoce entre Europe et Afrique tout comme les rouages de l'Etat beylical de la Régence ainsi que le vécu dans la cour du Bardo. De même, nous apprenons ce qu'il peut en être des difficultés que rencontre un émigré à Paris comme la situation des Juifs en terre d'Islam. Lucette Valensi se donne à un bel exercice d'histoire où se croisent individus et problématiques propre à un contexte géographique et anthropologique. Mardochée Naggiar s'avère être annonciateur des figures du déplacement et de l'entre-deux qui deviendront courantes à partir de la seconde moitié du XXe s. Bibliographie Lucette Valensi, Mardochée Naggiar, enquête sur un inconnu , Stock éd., Paris (2008)

Références

L'équipe