Parade d'enfants pour célébrer la fin du Ramadan, à Yogyakarta, en Indonésie
Parade d'enfants pour célébrer la fin du Ramadan, à Yogyakarta, en Indonésie ©Getty - Ulet Ifansasti
Parade d'enfants pour célébrer la fin du Ramadan, à Yogyakarta, en Indonésie ©Getty - Ulet Ifansasti
Parade d'enfants pour célébrer la fin du Ramadan, à Yogyakarta, en Indonésie ©Getty - Ulet Ifansasti
Publicité

Face à la montée du conservatisme religieux et à l’émergence du terrorisme depuis les années 2000, l’islam à l’indonésienne mâtiné de traditions locales résiste. Mais dans quelle mesure la tradition du discours interreligieux peut-elle contrer l’islamisme radical et rester fidèle au pluralisme ?

Avec
  • Rémy Madinier chercheur au CNRS et à l’Institut d’Asie Orientale de l’ENS Lyon
  • Sophie Lemière anthropologue-politologue à l’université d’Harvard, spécialiste de la Malaisie
  • Delphine Alles professeur de science politiques,chercheuse Asie du Sud-Est (CASE) EHESS/ INALCO

Le 9 mai 2017, le gouverneur de Jakarta, Basuki Purnama, plus connu sous le nom d’ « Ahok » était condamné à deux ans d’emprisonnement pour blasphème. Une peine sévère pour le très populaire homme politique qui avait accusé ses détracteurs de manipuler une sourate du Coran pour empêcher ses électeurs de voter pour lui.

Ahok était le premier gouverneur de Jakarta issu de la minorité chinoise et de la minorité chrétienne. Une identité marginale dans ce pays où près de 90% de la population est musulmane. Les milieux islamistes conservateurs se sont alors emparés de l’affaire, provoquant des manifestations monstres avant de saisir la justice.

Publicité

Preuve des tensions religieuses à l’œuvre dans la société indonésienne, le cas Ahok inquiète les partisans d’un islam modéré et d’une Indonésie multiconfessionnelle et tolérante telle que ses pères fondateurs l’ont rêvée à l’indépendance. Aujourd’hui, face à cette montée du conservatisme religieux et à l’émergence du terrorisme depuis les années 2000, l’islam à l’indonésienne mâtiné de traditions locales résiste.

Mais dans quelle mesure la tradition du discours interreligieux de la plus grande démocratie musulmane du monde peut-elle contrer l’islamisme radical ? Comment les partis politiques manipulent-ils l’islam, alors que l’élection présidentielle se profile en 2019 ? Et plus globalement, l’islam politique indonésien est-il fidèle à la devise du pays qui prône « l’Unité dans la diversité », symbole d’un pluralisme des croyances ? 

Une émission préparée par Garance Munoz.

Extraits sonores :

Discours du président indonésien Joko Widodo (février, 2018).

Archive sur l’indépendance de la Malaisie (ORTF, 1957).

Archive sur l’indépendance de l’Indonésie (Les Actualités Françaises, 1950).

Prêche d’Abou Bakar Baachir du mouvement islamique indonésien (France 2, 2002).

Crédits musicaux:

« la lune » de L’impératrice, (label microqlima).

« Habib Galbi » de A-Wa.

L'équipe

Florian Delorme
Florian Delorme
Florian Delorme
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Benjamin Hû
Réalisation
Marguerite Catton
Marguerite Catton
Marguerite Catton
Collaboration
Tiphaine de Rocquigny
Tiphaine de Rocquigny
Tiphaine de Rocquigny
Production déléguée
Samuel Bernard
Collaboration