Le surmenage en action
Le surmenage en action
Le surmenage en action ©Getty - Paul Bradbury / Caiaimage
Le surmenage en action ©Getty - Paul Bradbury / Caiaimage
Le surmenage en action ©Getty - Paul Bradbury / Caiaimage
Publicité
Résumé

En l’espace de deux jours, fin mai, l’OMS a classifié le burn-out comme maladie avant de rétropédaler. Si la bonne santé mentale est jugée de plus en plus importante, la reconnaissance du syndrome d’épuisement professionnel ne fait pas l’unanimité. Mais que recouvre exactement le mot burn-out ?

avec :

Pascal Chabot (philosophe), Philippe Zawieja (Chercheur associé MINES Paris Tech, Centre de recherche sur les risques et les crises, Sophia-Antipolis), Juliette Morillot (Journaliste, spécialiste de la péninsule coréenne.).

En savoir plus

Lundi 27 mai, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) annonçait l’entrée du burn-out, un concept qu’on traduit souvent en français par « épuisement professionnel » ou « surmenage », dans la Classification internationale des maladie avant, finalement, de se rétracter le lendemain. C’est une douche froide pour les partisans de sa reconnaissance qui militent depuis plusieurs années pour l’obtenir. 

Un phénomène lié au travail

Pour autant, il y a bien eu une avancée dans la reconnaissance du burn-out. En effet, le 28 mai, un porte-parole a clarifié la position de l’OMS : le burn-out est passé de la catégorie « facteur influençant l’état de santé » à celle de « phénomène lié au travail ».

Publicité

L’organisation établit donc un lien direct entre notre vie professionnelle et l’état d’épuisement psychique et physique que constate une part de plus en plus importante de la population. Se dirige-t-on donc vers une reconnaissance du burn-out comme d'une « maladie professionnelle » ? Et d’ailleurs, que recouvre exactement le mot burn-out ? Et que nous dit la démocratisation de ce terme quant à l’évolution de notre rapport au travail ?

Une émission préparée par Maïder Gérard. 

Extraits sonores :

- Témoignage de Natascha Derbort  (documentaire Malade du travail : le burn out diffusé en octobre 2013 sur Arte)

- Témoignage d’Emiko Sado, mère de Miwa Sado, journaliste à la NHK, l’entreprise de l’audiovisuel public japonais (reportage Japon : les forçats du travail diffusé en septembre 2018 sur Arte)

- Témoignage anonyme (reportage Dans le secret du burn out diffusé sur France 2 en novembre 2016)

- Extrait du documentaire Dans le ventre de l'hôpital (France, 2015)

- Témoignage de deux victimes de harcèlement en Corée du Sud : une anonyme et Kang Min-Joo. Témoignages également de l’avocat Kim Seun-Hyun et de Ho Jin-Ho, président de Gapjil 119. (reportage France 24 Le « gapjil », abus de pouvoir et harcèlement au travail, 8 avril 2019) 

Extraits musicaux :

- Arpini de Feel Fly (label : Internasjonal)

- Burn out de Helmut Fritz (label : Sony Music Entertainment) 

59 min
Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Benjamin Hû
Réalisation
Maïder Gerard
Collaboration
Marguerite Catton
Collaboration
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Vincent Abouchar
Réalisation
Corentin Mançois
Collaboration