Soldats ukrainiens, le 30 mars 2017 à Donbass
Soldats ukrainiens, le 30 mars 2017 à Donbass
Soldats ukrainiens, le 30 mars 2017 à Donbass ©AFP - /Anatolii Stepanov
Soldats ukrainiens, le 30 mars 2017 à Donbass ©AFP - /Anatolii Stepanov
Soldats ukrainiens, le 30 mars 2017 à Donbass ©AFP - /Anatolii Stepanov
Publicité
Résumé

Cinq ans après les accords de Minsk II, force est de constater que le cessez-le-feu n’est toujours pas respecté. Dans le Donbass, les affrontements continuent de faire des morts. Alors quels sont les principaux points de blocage qui empêchent la mise en oeuvre de ces accords ?

avec :

Florent Parmentier (Secrétaire général du CEVIPOF/ Sciences Po, chercheur associé au Centre de géopolitique de HEC.), Maxime Audinet (doctorant à l'Université Paris-Nanterre au CRPM (Centre de recherches pluridisciplinaires multilingues), chercheur associé à l'IFRI), Anna Colin Lebedev (Maîtresse de conférences à Paris Nanterre, spécialiste de l'Ukraine et de la Russie post-soviétique).

En savoir plus

Depuis le début du conflit en 2014, la guerre dans le Donbass a fait plus de 13.000 morts, des dizaines de milliers de blessés, et plus d’un million de déplacés.

Et si les combats ont beaucoup baissé en intensité depuis les accords de Minsk II du 11 février 2015, les armes continuent de se faire entendre, et chaque mois, de nouvelles victimes sont à déplorer dans des « accrochages » le long de cette ligne de front qui s’étend sur près de 500 km. 

Publicité

Le 9 décembre dernier, Emmanuel Macron  a accueilli à Paris les présidents russe et ukrainien en présence de la chancelière allemande.

Ce sommet au format à 4 (au format dit « Normandie ») n’avait pas pu avoir lieu depuis 2016, mais l’élection l’année dernière d’un nouveau chef d’état en Ukraine, Volodomyr Zelensky, a permis de débloquer la situation et de remettre les protagonistes autour de la table.

Un nouveau rendez-vous au format « Normandie » pourrait avoir lieu d’ici le printemps. 

Alors peut-on enfin espérer la paix ? Kiev et Moscou sont-ils disposés à régler réellement le conflit dans les territoires de l’Est ou le statu quo serait-il, finalement, une option préférable à leurs yeux ?

5 ans après les accords de Minsk : la paix en Ukraine est-elle enfin  possible ? 

«  Il y a  à la fois des causes très locales au conflit, et des enjeux beaucoup plus profonds. » Florent Parmentier. 

En savoir plus : La réunion "au format Normandie" à Paris, un piège pour l'Ukraine ?

« Le rôle déstabilisateur des territoires séparatistes dans le fonctionnement politique ukrainien assure à la Russie une capacité à influencer par des moyens hybrides la politique intérieure et la politique étrangère ukrainienne. »Anna Colin Lébédev

En savoir plus : Donbass : les difficiles retraits conjoints des troupes ukrainiennes et des séparatistes pro-russes

«  Apres l’Euromaidan, il y a tout un écosystème médiatique qui a été créé pour contrer l’agression informationnelle de la Russie. »  Maxime Audinet. 

Extraits sonores : 

- - Bogdan Bondar, haut responsable de l’armée ukrainienne, menace de revenir aux positions de combat si les Russes ne retirent pas leurs troupes (TV5 Monde, 10 novembre 2019)

- Oleg, soldat de l’armée ukrainienne dans le Donbass, explique qu’il n’y a pas eu d’échange de tirs depuis le retrait des troupes (France 24, 09 décembre 2019)

- Dans une petite ville minière du Donbass, Marina Danilkina de l’association humanitaire « Lumière de l’Est » considère que le retrait des troupes constitue un danger pour les populations civiles, plus exposées au bombardement. Dans cette région, les troupes se sont retirées à 3km de la ligne de front alors qu’avant elles se faisaient face à 300 mètres de distance (France 24, 09 décembre 2019)

- Lyudmila et Valentyna, deux retraitées de Louhansk expliquent combien les conditions de vie sont compliquées à Louhansk (France 24, 12 février 2018)

- Commentaire de Daniel Bushell, journaliste à RT, commentant les propos de Vladimir Poutine un an après l’annexion de la Crimée + témoignages d’habitants de Sebastopol évoquant positivement la transition cinq ans après (RT, 10 mars 2015 et 17 mars 2019)

Extraits musicaux : 

- Musique de fin : « Schodryi Vechor » du groupe ukrainien Useful Things (autoproduit) 

- « In flames » d’Igor Boxx (label : Ninja Tune)

Retrouvez les musiques diffusées dans l'émission sur notre playlist Soundsgood à télécharger sur  Spotify, Deezer, Youtube, Napster :

Une émission préparée par Hélaine Lefrancois. 

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Benjamin Hû
Réalisation
Hélaine Lefrançois
Production déléguée
Bertille Bourdon
Collaboration
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Margaux Leridon
Collaboration
Vincent Abouchar
Réalisation