Xi Jinping assistant à une session de l'Assemblée nationale populaire le 11 mars 2022 ©AFP - Leo RAMIREZ
Xi Jinping assistant à une session de l'Assemblée nationale populaire le 11 mars 2022 ©AFP - Leo RAMIREZ
Xi Jinping assistant à une session de l'Assemblée nationale populaire le 11 mars 2022 ©AFP - Leo RAMIREZ
Publicité
Résumé

Après une première partie au Mozambique où les assauts des groupes djihadistes se multiplient dans le nord du pays, direction la Chine où la politique "zéro Covid" entraine un ralentissement économique qui pourrait à terme affaiblir le dirigeant Xi Jinping.

En savoir plus

Retour du Mozambique

Des soldats mozambicains patrouillent devant un camion incendié à Mocimboa da Praia, le 22 septembre 2021.
Des soldats mozambicains patrouillent devant un camion incendié à Mocimboa da Praia, le 22 septembre 2021.
© AFP - Simon WOHLFAHRT

En stoppant les livraisons d'hydrocarbures, la guerre en Ukraine pourrait réveiller les appétits de Total pour le Mozambique, où l’entreprise souhaite relancer son projet d’extraction de gaz d’ici 2026. Mais la situation sécuritaire ne semble pas s’améliorer entre les massacres qu’a connu la ville de Palma qui a fait 21 morts ou encore de Mocimboa, occupée par les groupes terroristes pendant près d’un an. La région du Cabo Delgado, au Nord du Mozambique, concentre les richesses du pays, mais aussi toute sa violence, avec le développement de groupes terroristes islamistes proches de Daesh, qui s’implantent en misant sur le ras-le-bol de la population envers l’Etat qui les a complètement délaissés.

Avec Chris Huby , journaliste indépendant.

Publicité

"A Mocímboa da Praia, des sectes radicales se sont installées dans les années 2010 sans susciter une grande inquiétude parmi la population. En 2017, les radicaux se sont rassemblés, ont pillé les banques puis ont attaqué les commissariats. La situation a dégénéré, marquant le début de l’insurrection djihadiste au Mozambique" explique Chris Huby.

Table ronde d'actualité internationale

En Chine, les autorités ont récemment dévoilé les résultats économiques du pays et le moins qu’on puisse dire est que le tableau est bien sombre : appareil productif en panne, consommation en berne, chômage au plus haut... Le rebond de l’épidémie de Covid et les mesures extrêmement drastiques de confinement total décidées par les autorités ont lourdement affectée l’économie chinoise, à tel point que l’objectif de croissance fixé à 5,5% par Pékin pourrait ne pas être atteint. Un ralentissement qui intervient alors même que le président Xi Jinping est dans un moment décisif puisque se tiendra en octobre 2022 un Congrès du Parti, au cours duquel il espère être reconduit.

Le ralentissement économique pourrait-il remettre en cause cette reconduction longtemps considérée comme une formalité ? Quel bilan pour cette décennie au pouvoir d’un président qui n’a eu de cesse de concentrer les pouvoirs dans ses propres mains ?

Florian Delorme reçoit Alice Ekman, analyste responsable de l'Asie à l'Institut des études de sécurité de l'Union européenne (EUISS) et Ursula Gauthier, journaliste à l’Obs.

"A Shanghai, on a vu la population confinée taper sur des casseroles chaque soir en scandant des mots d’ordre contre le gouvernement. On reste toutefois loin des manifestations de la place Tiananmen, car il s'agit uniquement d'une réaction à vif de gens qui n’ont plus rien à manger. Mais si la majorité de la population n’est pas dans un état d’esprit insurrectionnel, le corps du parti se montre de plus en plus hostile à la politique de Xi Jinping" analyse Ursula Gauthier

"Dans un contexte où toutes les politiques et les grandes orientations prises par Xi Jinping ne peuvent faire l’objet de contestation, la stratégie 'Zéro Covid' n’est pas remise en cause. D’autres villes pourraient donc être confinées, ce qui fait planer une atmosphère d’incertitudes sur les acteurs économique, contribuant à fragiliser l’économie chinoise" observe Alice Ekman.

Pour aller plus loin :

- Alice Ekman, China and the battle of coalitions, 2022.

Le dessin de la semaine

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Références musicales & sonores

  • Extraits du reportage Mozambique, l’impossible retour / Arte reportages / mai 2022
  • Ghorwane - Majurugenta
  • Letter From Spring - Yin Lin et Hui Yuang Qiong
Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Benjamin Hû
Réalisation
Léa Capuano
Collaboration
Bertille Bourdon
Collaboration
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Margaux Leridon
Collaboration
Vincent Abouchar
Réalisation
Clément Perrier
Collaboration