Une image mise à disposition par le média djihadiste Welayat Raqa le 30 juin 2014, montre des membres de l'Etat islamique défilant avec un char à Raqqa ©AFP - WELAYAT RAQA
Une image mise à disposition par le média djihadiste Welayat Raqa le 30 juin 2014, montre des membres de l'Etat islamique défilant avec un char à Raqqa ©AFP - WELAYAT RAQA
Une image mise à disposition par le média djihadiste Welayat Raqa le 30 juin 2014, montre des membres de l'Etat islamique défilant avec un char à Raqqa ©AFP - WELAYAT RAQA
Publicité
Résumé

En octobre 2017, Raqqa, la "capitale" de l'Etat Islamique en Syrie, tombe aux mains des Forces démocratiques syriennes. En décembre 2018, Donald Trump annonce la défaite de l’EI et le retrait des soldats américains de Syrie. Mais Daech a-t-il vraiment disparu ou est-il en train de se métamorphoser ?

avec :

Gilles Kepel (Politologue. Titulaire de la chaire Moyen-Orient Méditerranée à l’ENS. Professeur à l’université Paris Sciences et Lettres.), Jenna Le Bras (Journaliste).

En savoir plus

Le 19 décembre dernier, Donald Trump a annoncé le retrait des forces américaines en Syrie provoquant la démission du secrétaire à la défense Jim Mattis mais aussi de l’émissaire spécial américain chargé de la lutte contre Daesh, Brett McGurk.

"Bachar al-Assad revient sur la scène diplomatique mais sous de très fortes contraintes : ce sont principalement les russes qui sont les maîtres du jeu." Gilles Kepel

Publicité

Le locataire de la Maison Blanche a expliqué que les troupes américaines n'étaient plus utiles car le groupe Etat islamique était « en grande partie vaincu » : « Nous avons gagné contre le groupe État islamique. Nous les avons battus, et nous les avons bien battus (…) Il est temps de rentrer. » affirmait-il.

"Daesh est toujours présent en Syrie - bien qu'il ne soit plus en mesure de mener des opérations et attentats comme en 2015." Gilles Kepel

Alors Daech est-il effectivement vaincu ? Quelles seront les conséquences de ce retrait – sur le plan sécuritaire mais aussi politique ? Si l’EI a perdu, peut-on alors espérer l’émergence de la paix ? Une solution politique est-elle – enfin – envisageable pour la Syrie ? surtout, le Moyen-Orient peut-il – enfin – échapper au chaos !? 

5 min

Une émission préparée par Marguerite Catton. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Extraits sonores : 

- Donald Trump a estimé que l'heure était venue de ramener «à la maison» les soldats américains déployés en Syrie (Le Figaro, 19 décembre 2018)

- Le président syrien conduit une voiture dans les régions libérées des djihadistes dans la Ghouta orientale (RT, 20 mars 2018)

Extraits musicaux :

- « Gigantes » de Tortoise (label : Thrill Jockey)

- « Sad, unware » du groupe syrien Kabreet originaire de Damas (disque auto-produit sorti en mars 2017)

16 min
Références

L'équipe

Florian Delorme
Florian Delorme
Florian Delorme
Production
Benjamin Hû
Réalisation
Marguerite Catton
Marguerite Catton
Marguerite Catton
Collaboration
Samuel Bernard
Collaboration
Mélanie Chalandon
Mélanie Chalandon
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Vincent Abouchar
Réalisation