Les Highlight Towers à Munich, en Allemagne, où se sont installés les bureaux de la firme américaine IBM.
Les Highlight Towers à Munich, en Allemagne, où se sont installés les bureaux de la firme américaine IBM.
Les Highlight Towers à Munich, en Allemagne, où se sont installés les bureaux de la firme américaine IBM. ©AFP - MATTHIAS BALK
Les Highlight Towers à Munich, en Allemagne, où se sont installés les bureaux de la firme américaine IBM. ©AFP - MATTHIAS BALK
Les Highlight Towers à Munich, en Allemagne, où se sont installés les bureaux de la firme américaine IBM. ©AFP - MATTHIAS BALK
Publicité
Résumé

Veille stratégique, rétro-ingénierie, transferts de technologie et OPA sont autant d’armes légales mais létales qui sont utilisées par les entreprises, pour capter une innovation ou s’imposer sur un marché. Comment les entreprises survivent-elles au sein de cette concurrence du renseignement ?

avec :

Irina Gouzévitch (historienne, chercheuse au Centre Maurice Halbwacks de l’EHESS.), Nicolas Moinet (professeur en sciences de l’information et de la communication à l’Institut d’administration des entreprises de Poitiers, enseignant à l’Ecole de guerre économique.), Myriam Quéméner (magistrate, avocate à la Cour d'appel de Paris, spécialisée en cybercriminalité).

En savoir plus

Dans le monde idéal du libre commerce régit par les lois du fairplay et de la juste concurrence, point n’est besoin d’intelligence économique. L’investisseur ou le consommateur sont les seuls arbitres de la valeur de l’offre commerciale qui émerge et se déploie en toute sérénité, depuis la découverte scientifique jusqu’au produit vendu.

Mais hélas, la réalité semble bien différente.

Publicité

Faux stagiaires, micros cachés, cyberattaques, les armes de l’espionnage industriel sont nombreuses et s’affranchissent volontiers des principes de la légalité. 

Comment les entreprises peuvent-elles survivre dans cette concurrence belliqueuse ? Quelles sont les différentes méthodes ou cultures de renseignement mises en place ? Qui sont les « maitres » de l’intelligence économiques ?

Une émission préparée par Marguerite Catton.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Extraits sonores:

- Annonce de la volonté de General Electric de mettre la main sur Alstom (LCP, extrait du documentaire "Alstom, une Affaire d’Etat" diffusé le 11 octobre 2017)  (Réalisateurs: David Gendreau, Alexandre Leraitre // Producteurs: Arnaud Thorel, Antoine Barbaroux // Along production)

- Réaction d’Arnaud Montebourg à l’Assemblée Nationale (Avril 2014)

- Alain Juillet, directeur du renseignement de la DGSE de 2002 à 2003 (LCP, extrait du documentaire "Alstom, une Affaire d’Etat" diffusé le 11 octobre 2017)  (Réalisateurs: David Gendreau, Alexandre Leraitre // Producteurs: Arnaud Thorel, Antoine Barbaroux // Along production) 

Crédits musicaux :

Musique du début : « Break in » de Max Richter (label : Milan) 

Musique de fin : « Qu'est-ce que ma soeur fait dans la machine à vapeur »  du groupe belge Pop Liberty 6 (label : Disques Ronnie)

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Benjamin Hû
Réalisation
Marguerite Catton
Collaboration
Tiphaine de Rocquigny
Production déléguée
Samuel Bernard
Collaboration