Un médecin injecte un vaccin à un enfant, le 30 octobre 2017. ©AFP - FRED TANNEAU
Un médecin injecte un vaccin à un enfant, le 30 octobre 2017. ©AFP - FRED TANNEAU
Un médecin injecte un vaccin à un enfant, le 30 octobre 2017. ©AFP - FRED TANNEAU
Publicité
Résumé

Malgré les réticences des italiens, la Cour constitutionnelle a validé le mois dernier une loi rendant 10 vaccins obligatoires pour l'entrée à l'école. Et l'Italie n'est pas le seul pays concerné. D'où vient cette défiance ? Que dit-elle de nos sociétés et de notre rapport à l'Etat ?

avec :

Bernard Seytre (directeur de BNS Communication, ancien journaliste scientifique.), Alain Epelboin (médecin et anthropologue au CNRS / Museum national d'histoire naturelle.), Anne-Marie Moulin (Médecin et philosophe, spécialisée en médecine tropicale).

En savoir plus

Le mois dernier, la Cour constitutionnelle italienne a validé une loi rendant 10 vaccins obligatoires pour l'entrée à l'école. Une décision qui fait suite à une explosion des cas de rougeole en 2016.

La France devrait également emboiter le pas de son voisin en instaurant 11 vaccins obligatoires à partir de 2018 (8 nouveaux par rapport à aujourd’hui).

Publicité

Mais les pratiques divergent selon les pays. La Suède et l’Espagne recommandent aux parents de faire vacciner leurs enfants sans aucune obligation. Les Etats-Unis ont, quant à eux, opté pour la possibilité d’une dérogation.

Mais quelque soient les situations, et bien que les politiques vaccinales soient assez anciennes et qu’elles constituent un outil qui a permis de formidables avancées dans la sécurité sanitaire, il existe une montée en puissance généralisée de la défiance vis-à-vis des vaccins de l’Europe aux Usa, en passant par l’Asie ou l’Afrique.

Comment le comprendre? Quels en sont les moteurs ? Et que révèlent-ils de notre rapport à l’état, au corps, à la liberté individuelle, à l’intérêt collectif ? Comment ces résistances se construisent-elles en fonction des environnements culturels et politiques ? Et comment ont-elles évolué au cours du temps ?

Une émission préparée par Léa Sabourin.

Musique de début : Menosia de M.A. Beat ! (label : Black Milk Music).

Musique de fin : Medicine for a nightmare du Sun Ra Arkestra (label : Strut).

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Benjamin Hû
Réalisation
Tiphaine de Rocquigny
Production déléguée