Des Roumains affichent leur soutien à la magistrate Laura Codruta Koves alors qu'elle arrive au Département national roumain d'anticorruption pour y être entendue le 7 mars 2019 à Bucarest.
Des Roumains affichent leur soutien à la magistrate Laura Codruta Koves alors qu'elle arrive au Département national roumain d'anticorruption pour y être entendue le 7 mars 2019 à Bucarest.  ©AFP - Daniel MIHAILESCU
Des Roumains affichent leur soutien à la magistrate Laura Codruta Koves alors qu'elle arrive au Département national roumain d'anticorruption pour y être entendue le 7 mars 2019 à Bucarest. ©AFP - Daniel MIHAILESCU
Des Roumains affichent leur soutien à la magistrate Laura Codruta Koves alors qu'elle arrive au Département national roumain d'anticorruption pour y être entendue le 7 mars 2019 à Bucarest. ©AFP - Daniel MIHAILESCU
Publicité

Invités par le président à se prononcer lors d’un référendum organisé le jour des élections européennes, 80% des votants roumains ont rejeté les réformes judiciaires initiées par le gouvernement pour assouplir la lutte anticorruption. À partir de quand et pourquoi les gens décident-ils de dire stop?

Avec
  • Traian Sandu historien, professeur agrégé à l'Université Sorbonne Nouvelle Paris 3
  • Silvia Marton maître de conférences à la Faculté de science politiques de l'Université de Bucarest et membre correspondant du Centre Norbert Elias de l’EHESS.
  • Stéphanie Tawa Lama-Rewal directrice de recherche au CNRS, politiste spécialiste de la démocratie participative en Inde

Des années que cela dure, des manifestations monstre, des procureurs qui affrontent le pouvoir politique, des journalistes qui subissent des menaces, des activistes qui dénoncent ; la corruption est un mal que le peuple roumain a décidé de ne plus supporter.

Le président à l’initiative d’un referendum

Porté par l’adhésion à l’Union européenne, le mouvement de la société civile refuse les mesures d’intimidation des pouvoirs en place et c’est désormais le président Klaus Iohannis qui a fait le choix de transformer l’élan civique en force politique dirigée contre le gouvernement. Le 26 mai dernier, il a profité du scrutin européen pour organiser un referendum sur les réformes judiciaires du Premier ministre visant à assouplir la lutte contre la corruption et à protéger le personnel politique des poursuites.

Publicité

Le nationalisme est fort chez le Parti social-démocrate qui faisait passer pour patriotiques un certain nombre de carabistouilles. Traian Sandu

Quels furent le résultat et les effets de cette consultation populaire ? Que nous dit la Roumanie de ce moment précis où la corruption devient intolérable pour les citoyens ? À partir de quand et pourquoi les gens décident-ils de dire stop ? Qui sont les leaders et les membres actifs de la contestation ? Comment la lutte anti-corruption recoupe-t-elle les clivages politiques ?

Une émission préparée par Mélanie Chalandon et Marguerite Catton

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Extraits sonores :

- Manifestations et témoignages en Roumanie (Euronews, 21 janvier 2018) 

- Ambiance et témoignage d’une manifestante lors d’une nouvelle manifestation contre la corruption en Roumanie (La Croix, 13 août 2018)

- Témoignage de Ciprian Ciocan, le jeune homme à l'initiative de « Vă vedem » (extrait du magazine Avenue de l'Europe, 16 mai 2018)

- Présentation d’Anna Hazare, le « nouveau Gandhi » (RTBF 17 août 2011)

Extraits musicaux:

- Detian de Weval  (label : Atomnation)   

- Corruption de Miro (label : XIII Bis Records) 

En%20savoir%20plus : La%20Roumanie%20Rezist

L'équipe

Florian Delorme
Florian Delorme
Florian Delorme
Production
Benjamin Hû
Réalisation
Maïder Gerard
Collaboration
Marguerite Catton
Marguerite Catton
Marguerite Catton
Collaboration
Mélanie Chalandon
Mélanie Chalandon
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Vincent Abouchar
Réalisation
Corentin Mançois
Collaboration