Le premier ministre indien Modi participe à une session collective de yoga à Dehra Dun le 21 juin 2022 ©AFP - PRAKASH SINGH
Le premier ministre indien Modi participe à une session collective de yoga à Dehra Dun le 21 juin 2022 ©AFP - PRAKASH SINGH
Le premier ministre indien Modi participe à une session collective de yoga à Dehra Dun le 21 juin 2022 ©AFP - PRAKASH SINGH
Publicité
Résumé

Des orientalistes de la fin du XIXe siècle aux influenceuses d’Instagram, en passant par les hippies de Woodstock, le yoga s’est largement diffusé aux Etats-Unis et en Europe. Mais depuis quelques années, la pratique fait l'objet d'une réappropriation par le mouvement nationaliste hindou.

avec :

Raphaël Voix (ethnologue et sociologue), Anne-Cécile Hoyez (Chargée de recherche CNRS à l’Université Rennes 2), Ysé Tardan-Masquelier (Historienne et anthropologue des religions).

En savoir plus

Des orientalistes de la fin du XIXe siècle aux influences d’Instagram, en passant par les hippies de Woodstock, le yoga s’est amplement diffusé aux Etats-Unis et en Europe. S’il est pratiqué dans une approche à la fois sportive, spirituelle et thérapeutique, le répertoire de postures athlétiques prend désormais souvent le pas sur la quête mystique. D’abord l’apanage d’une certaine contre-culture, il est désormais au centre d’un marché brassant des sommes colossales, des ashrams de Rishikesh aux clubs branchés de Los Angeles. Et si ce yoga peut sembler bien loin du savoir ancestral dont il se revendique, sa version syncrétique et mondialisée intéresse jusque dans son pays d’origine, à la fois pour ses opportunités commerciales et pour son impact politique. Le Premier ministre indien Narendra Modi a ainsi fait adopter par les Nations Unies une journée mondiale du yoga, célébrée chaque 21 mai depuis 2015. Sur le plan international, il s’agit de donner de l’Inde une image pacifique diffusant sa sagesse. Sur le plan intérieur, le yoga est un instrument parmi d’autres, au service d’un nationalisme hindou professé au détriment des autres communautés du pays.

Comment le yoga s’est-il diffusé hors de l’Inde ? Comment sa circulation internationale a-t-elle enrichi et modifié sa pratique ? Comment sa réappropriation par le mouvement nationaliste hindou actuel s’articule-t-elle à son caractère mondialisé ?

Publicité

Florian Delorme reçoit Ysé Tardan-Masquelier, historienne et anthropologue des religions à l’Institut de Science et de Théologie des religions à l’Institut catholique et Anne-Cécile Hoyez, chargée de recherche CNRS au laboratoire Espaces et Sociétés (UMR ESO) à l’Université Rennes 2.

"Entre la fin du XIXe siècle et 1968, on a voulu, en Occident, donner une place à une forme de quête spirituelle visant à compenser un malaise par rapport à la modernité. Le yoga a alors servi à répondre à une imbrication d’attentes, spirituelles ou relatives à la réhabilitation du corps" explique Ysé Tardan-Masquelier.

"La nouveauté depuis quelques années est le renforcement d’un discours politique, instrumentalisé par le premier ministre Modi, associé à un discours culturel qui met en valeur l’hindouïté, c'est à dire un resserrement identitaire autour de l’hindouisme dans la pratique du yoga" analyse Anne-Cécile Hoyez.

Pour aller plus loin :

- Ysé Tardan-Masquelier, Yoga. L’Encyclopédie (dir.), Albin Michel, 2021.

- Ysé Tardan-Masquelier, Petite spiritualité du yoga, Bayard, 2018.

- Anne-Cécile Hoyez, L’espace-monde du yoga. De la santé aux paysages thérapeutiques mondialisés, Presses Universitaires de Rennes, 2013.

Le focus du jour

Des cursus de yoga très politiques dans les universités indiennes

Des étudiants participent à une session de yoga au Temple du Rivage, à Mahabalipuram le 21 juin 2022
Des étudiants participent à une session de yoga au Temple du Rivage, à Mahabalipuram le 21 juin 2022
© AFP - Arun SANKAR

Ces dernières années, plusieurs universités d’Etat indiennes ont ouvert des départements de yoga, dispensant des formations allant jusqu’au doctorat. Accolés à des hôpitaux universitaires ou des établissements sportifs, ils privilégient une approche pratique de la discipline, qui n’est pas pour autant exempte d’idéologie. Car en filigrane, ces enseignements promeuvent une vision du yoga systématiquement associé au territoire indien et à l’hindouisme, dans la droite ligne de sa réappropriation par le nationalisme hindou de Narendra Modi.

Avec Raphaël Voix, chargé de recherche au CNRS, auteur de Filing Religion. State, Hinduism and Courts of Law (dir. avec Daniela Berti et Gilles Tarabout), Oxford University Press, 2016.

" A partir de 2014, et surtout de 2015 et de l’établissement de la journée internationale du Yoga, un grand nombre de moyens est investi par les autorités indiennes pour promouvoir le yoga dans les universités. Il ne s’agit pas d’un yoga identitaire, mais d’un yoga légitimé d’un point de vue médical " observe Raphaël Voix.

Références sonores

  • Lors de la dernière Journée internationale du yoga qui a eu lieu le 21 juin dernier, Narendra Modi a affirmé que le yoga apporté la paix sur terre et dans l’univers (Editorji, 23 juin 2022)
  • Une pratiquante du yoga new yorkaise se réjouit d’avoir pu participer à une séance géante à Times Square lors de cette Journée internationale du yoga (CBS news, 21 juin 2022)
  • Lors de la dernière Journée internationale du yoga qui a eu lieu le 21 juin dernier, Narendra Modi a affirmé que le yoga apporté la paix sur terre et dans l’univers (Editorji, 23 juin 2022)
  • Une pratiquante du yoga new yorkaise se réjouit d’avoir pu participer à une séance géante à Times Square lors de cette Journée internationale du yoga (CBS news, 21 juin 2022)
  • Dans la ville historique d’Ayutthaya en Thaïlande, une professeure de yoga évoque le bien être que lui procure cette pratique dans cet environnement unique (AFP, 21 juin 2022)
  • Extrait d’un reportage sur la venue des Beatles à Rishikesh au bord du Gange en février 1968 dans l’ashram du Yogi Maharishi Mahesh dans le but de participer à une méditation transcendantale
  • Extrait du discours de Swami Satchidananda venu calmer la foule lors du festival de Woodstock le 15 août 1969
  • Le Yogacharya Devvrit Arya présente sur sa chaîne Youtube les différentes universités proposant le meilleur diplôme pour enseigner le yoga (29 juillet 2021)

Références musicales

  • Extrait de la musique du film « Merchant-Ivory's film Bombay talkie » interprétée par Shankar et Jakishan (Label : Abkco records)
  • « Across The Universe » des Beatles (Label : Parlophone)
Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Bertille Bourdon
Collaboration
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Margaux Leridon
Collaboration
Vincent Abouchar
Réalisation
Benjamin Hû
Réalisation
Clément Perrier
Collaboration