Bénin, janvier 2017. La politique de "déguerpissement" est mise en oeuvre à Cotonou ©AFP - YANICK FOLLY
Bénin, janvier 2017. La politique de "déguerpissement" est mise en oeuvre à Cotonou ©AFP - YANICK FOLLY
Bénin, janvier 2017. La politique de "déguerpissement" est mise en oeuvre à Cotonou ©AFP - YANICK FOLLY
Publicité
Résumé

Côte d'Ivoire, Bénin, Brésil, Vietnam, les politiques de "déguerpissement" visant à raser les petits commerces installés sur les bords de la route, sont devenues monnaie courante dans les métropoles. Quel est l'objectif de ces politiques urbaines ? Pourquoi se répandent-elles ?

avec :

Marianne Morange (Professeur de géographie à l’université de Bordeaux), Marie Gibert-Flutre (géographe et maître de conférences à l’Université Paris-Diderot), Alain Musset (directeur d'études à l'Ecole des Hautes études en sciences sociales, Géographe, directeur d’études à l’EHESS, membre du centre de Recherches Historiques, GGH-Terres.).

En savoir plus

Depuis les années 1990 environ, puis dans le cadre des "Objectifs du millénaire pour le développement" adoptés en 2000, les villes du Sud sont soumises par les principaux bailleurs, et notamment la Banque Mondiale, à l’injonction d’une mise aux normes de leurs espaces urbains.

L’objectif ? Faire de la ville une vitrine de la capacité économique du pays, dans un contexte de métropolisation mondiale et donc de mise en concurrence des villes. Les pouvoirs publics veulent montrer que le pays s’enrichit, qu'il s'inscrit dans une "situation d’émergence", et cherche à valoriser ses villes pour les voir devenir une place économique attractive.

Publicité

Ce processus implique un nouvel intérêt pour l’espace public, la recomposition des paysages et des infrastructures urbaines : on nettoie les quartiers centraux des bidonvilles, on construit des bureaux -qui ne seront peut-être jamais occupés-, on réaménage l’espace par deux biais principaux : les transports et le logement social.

Les populations pauvres sont donc exclues et rejetées vers les périphéries, de manière plus ou moins brutale et autoritaire, par des opérations de déguerpissement qui s’observent sur tous les continents.

Alors entre développement des infrastructures collectives, amélioration du cadre de vie, partenariats publics-privés et injustice spatiale, comment l’espace public est-il devenu l’enjeu de nouvelles politiques économiques? A qui elles profitent réellement?

Une émission préparée par Marguerite Catton.

Références

L'équipe

Florian Delorme
Florian Delorme
Florian Delorme
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Benjamin Hû
Réalisation
Marguerite Catton
Marguerite Catton
Marguerite Catton
Collaboration
Tiphaine de Rocquigny
Tiphaine de Rocquigny
Tiphaine de Rocquigny
Production déléguée
Samuel Bernard
Collaboration