Peloton de tanks allemands Leopard lors de la compétition Strong Europe Tank Challenge, le 12 mai 2017 ©AFP - Christof STACHE
Peloton de tanks allemands Leopard lors de la compétition Strong Europe Tank Challenge, le 12 mai 2017 ©AFP - Christof STACHE
Peloton de tanks allemands Leopard lors de la compétition Strong Europe Tank Challenge, le 12 mai 2017 ©AFP - Christof STACHE
Publicité
Résumé

Avec plus de 374 milliards de dollars de contrats passés en 2016, autant dire une manne financière fabuleuse, l'armement est un outil de puissance mais aussi une promesse d’acquisition technologique et de retombées économiques et sociale pour les Etats. Comment se dessine cette guerre commerciale ?

avec :

Christophe Wasinki (professeur de science politique à l'Université libre de Bruxelles), Jean-Pierre Maulny (Directeur adjoint de l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS)), Lucie Béraud-Sudreau (Directrice du programme de recherche « Armement et dépenses militaires » au Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI).).

En savoir plus

59 MIN : L’économie sur le sentier de la guerre (4/4)

58 min

374,8 milliards  de dollars, c’est la somme totale des contrats d’armements passés en 2016 par les 100 principaux industriels du secteur, selon les données du SIPRI le Stockholm International Peace Research Institute. Autant dire, une manne financière énorme qui attire toutes les convoitises tant il apparaît que les Etats sont prêts à payer pour s’équiper des systèmes d’armes les plus sophistiqués.

Outil de puissance mais aussi promesse d’acquisition technologique et de retombées économiques et sociales, le contrat d’armement mérite tous les soins.

Publicité

Sans relâche, les hommes politiques, les diplomates et les militaires se mobilisent pour faire la promotion des équipements, des savoir-faire, des productions et des industriels nationaux.

Mais cette guerre commerciale ne distribue pas les victoires au hasard et les gagnants ne sont pas des inconnus. Les gagnants sont les alliés, ceux qu’on choie depuis quelques conflits précédents ou ceux que l’on veut attirer dans son camp,  dont on espère qu’ils nous soutiendront, plus tard, un jour, si une guerre éclate.

Entre interopérabilité des systèmes d’armement et scénarios de guerre pré-embarqués, c’est tout un réseau de relations internationales, de jeux d’alliance et d’adversité qui se dessine. Et l’on voit poindre derrière l’évaluation que chacun fait  des menaces ou des opportunités qui l’entourent.

Une émission préparée par Marguerite Catton.

Pour en savoir plus:

Un article de Lucie Béraud-Sudreau "War in Yemen: European divisions on arms-export controls"

Groupe de recherche sur l'industrie européenne d'armement 

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Benjamin Hû
Réalisation
Marguerite Catton
Collaboration
Tiphaine de Rocquigny
Production déléguée
Samuel Bernard
Collaboration