Des Cubains regardent le premier navire de croisière Etats-Unis-Cuba, depuis des décennies, arriver dans le port de La Havane, le 2 mai 2016.
Des Cubains regardent le premier navire de croisière Etats-Unis-Cuba, depuis des décennies, arriver dans le port de La Havane, le 2 mai 2016.
Des Cubains regardent le premier navire de croisière Etats-Unis-Cuba, depuis des décennies, arriver dans le port de La Havane, le 2 mai 2016. ©AFP - ADALBERTO ROQUE
Des Cubains regardent le premier navire de croisière Etats-Unis-Cuba, depuis des décennies, arriver dans le port de La Havane, le 2 mai 2016. ©AFP - ADALBERTO ROQUE
Des Cubains regardent le premier navire de croisière Etats-Unis-Cuba, depuis des décennies, arriver dans le port de La Havane, le 2 mai 2016. ©AFP - ADALBERTO ROQUE
Publicité
Résumé

Tourisme de masse en République dominicaine, tourisme vert en Dominique ou de luxe à Cuba, chaque île a adopté une stratégie bien à elle pour attirer toujours plus de touristes. Pourtant, les caraïbes restent dépendantes des fonds extérieurs. Qui sont les acteurs économiques influents dans la zone ?

avec :

Jan Worlein (enseignant-chercheur à l'Université Sorbonne Nouvelle), Colette Ranély Vergé-Dépré (enseignant-chercheur en géographie à l'Université des Antilles), Carlos Quenan (Economiste, professeur à l'IHEAL (Institut des Hautes Etudes de l'Amérique Latine) - Université Paris III, vice-président de l'Institut des Amériques), James Cohen (spécialiste des questions migratoires aux Etats-Unis, professeur à l'Institut du monde anglophone de l'université Sorbonne Nouvelle-Paris 3).

En savoir plus

Des Bahamas à Saint Domingue, en passant par Cuba, parler de l’économie des Caraïbes revient inévitablement à parler de tourisme qui reste le principal moteur économique de la région. Chaque année, près de 10 millions de personnes se rendent chaque année dans les Caraïbes. Pour certaines îles, ses recettes représentent plus des deux tiers du produit national brut.

La haute saison touristique, qui commence en novembre, risque de figurer parmi les pires de ces dix dernières années pour les îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy touchés par les ouragans Irma et Maria. En effet, la diminution des recettes liées au tourisme risque de coûter cher à la Caraïbe.

Publicité

Les autres secteurs peinent également à sortir leur épingle du jeu, y compris l’agriculture qui a longtemps constitué un secteur majeur. Aujourd’hui, la libéralisation des marchés, notamment celui de la banane, a accéléré la crise des économies de plantation.

Bref, les économies de la région rencontrent des difficultés. Certaines connaissent aujourd’hui des niveaux d’endettement particulièrement inquiétants. C’est le cas de Porto Rico, le « joyau des Caraïbes », qui s’est déclaré en faillite il y a quelques mois.

Alors comment comprendre les difficultés économiques des petites et des grandes Antilles et la grande disparité de développement selon les îles ? Peuvent-elles se diversifier ? Comment ? Peuvent-elles compter sur la coopération de puissances étrangères ? Les USA, l’Europe, la Chine ? Ou ne devraient-ils pas, finalement, ne compter que sur elles-mêmes ?

Une émission préparée par Tiphaine de Rocquigny.

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Benjamin Hû
Réalisation
Marguerite Catton
Collaboration
Tiphaine de Rocquigny
Production déléguée
Samuel Bernard
Collaboration