Military soldier standing in the underpass
Military soldier standing in the underpass ©Getty -  South_agency
Military soldier standing in the underpass ©Getty - South_agency
Military soldier standing in the underpass ©Getty - South_agency
Publicité

De nombreux groupes armés s'accaparent les forêts et en font leur repaire, leur base arrière. La forêt est une cachette, un terrain de guerre qu'ils maîtrisent, une ressource au cœur de leur économie. Alors comment ces groupes armés utilisent la forêt ? L'Etat peut-il en reprendre le contrôle ?

Avec

C’est l’histoire d’une forêt devenue tristement célèbre : l’ancienne réserve de Sambisa, située au Nord-Est du Nigéria qui attire en 2014 l’attention des médias du monde entier.  C’est parmi les arbustes épineux de cette vaste étendue que Boko Haram retient les 276 lycéennes de Chibok, enlevées par les combattants islamistes. Dans cette prison à ciel ouvert, les jeunes femmes sont réduites en esclavage et mariées de force. 

Des soldats camerounais patrouillent le long de la frontière avec le Nigeria
Des soldats camerounais patrouillent le long de la frontière avec le Nigeria
© Reuters - Joe Penney

Comme Boko Haram, de nombreux groupes armés s’accaparent les forêts et en font leur repaire : 

Publicité
  • Dans le nord et le sud Kivu, en RDC, les Maï Maï et les Forces démocratiques de libération du Rwanda se livrent à des combats et s’adonnent à des trafics illégaux dans une zone délaissée par l’Etat. 
  • Au Sénégal, les derniers combattants du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance sont barricadés depuis plus de trente ans dans les zones boisées.
  • En Colombie, les FARC contrôlaient des territoires désormais au cœur des convoitises des entrepreneurs agricoles et des narcotrafiquants, et d’ailleurs, c’est précisément dans cette jungle que certains viennent de décider de retourner après avoir rompu l’accord de Paix de 2016. 

La forêt est donc à la fois un refuge, un terrain de guerre, un espace de ressources. Elle est un lieu en marge où l’on échappe à la loi des Etats. 

Alors, comment ces groupes armés utilisent-ils la forêt ? Comment ils s’y organisent, sur le plan militaire mais aussi économique ? Et  comment l’Etat peut-il espérer en reprendre le contrôle ? Les termes « forêt » et « Etat » seraient-ils viscéralement antinomiques ? 

La liberté est fille des forêts. C'est là qu'elle est née, c'est là qu'elle revient se cacher, quand ça va mal. Romain Gary (Education Européenne, 1945) 

Comment se gagne cette liberté ? Et comment elle se perd ?

C’est ce que nous allons tenter de comprendre à travers nos pérégrinations qui nous emmèneront de la forêt de Sambisa à l’Amazonie en passant par les forêts tropicales du bassin du Congo. 

Dans la forêt, on a aucune perspective, aucune vision. On ne peut  pas organiser de grands espaces qui seraient soumis à une autorité commune. La forêt est un obstacle à une organisation d’Etat. Roland Pourtier 

Il y a une réflexion très stimulante entre l’environnement naturel et le type d’autorité politique. Vincent Foucher 

Aujourd’hui sur la question des FARC  on est dans une situation dans laquelle il y a des dissidences politiques mais qui sont relativement marginales. Jacobo Grajales 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Extraits sonores : 

- Le capitaine Ibrahim Njankouo de l’armée camerounaise mène une opération au-delà de la frontière avec le Nigeria dans la forêt qui la borde et deux membres d’un comité de vigilance anti-Boko Haram guident le commando camerounais (Hemisphère Africa, 26 mai 2017)

- Une ancienne otage de Boko Haram dans la forêt de Sambisa explique comment elle a réussi à échapper à ses geôliers (France 24, 04 mai 2015)

- Sani Usman, porte-parole de l’armée du Nigeria explique comment l’armée fait la chasse aux membres de Boko Haram qui ont trouvé refuge dans la forêt de Sambisa (Africa news, 28 décembre 2016)

- Un ancien membre de Boko Haram, passée par un centre de déradicalisation pendant deux ans, est désormais libre et accepte de parler sous couvert d’anonymat. Selon lui, on n’en a pas fini avec Boko Haram (France 24, 14 septembre 2018)

-Le président des FDLR, le général Victor Byiringiro s’exprimait à Walikare en juin 2014 au sujet de leur établissement dans les forêts du Congo et de leurs relations avec l’armée congolaise (Jambonews, 11 juillet 2014)

- Ivan Marquez lors de son annonce de reprendre les armes , Ivan Duque qui réagit lors d’un discours télévisé (RTBF, 29 août 2019)

Extraits musicaux : 

« Heaven and hell » de William Onyeabor (label : Luaka Bop)

- « Object 6 » de The Notwist (label : Sub Pop)

Une émission préparée par Hélaine Lefrancois. 

L'équipe

Florian Delorme
Florian Delorme
Florian Delorme
Production
Benjamin Hû
Réalisation
Hélaine Lefrançois
Production déléguée
Bertille Bourdon
Collaboration
Rosalie Suc
Collaboration
Mélanie Chalandon
Mélanie Chalandon
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Margaux Leridon
Collaboration
Vincent Abouchar
Réalisation