En Azerbaïdjan, l’accès à la mer caspienne et à ses ressources en hydrocarbures ont assuré au pays une croissance exponentielle, ici les Flame Towers à Bakou, sa capitale
En Azerbaïdjan, l’accès à la mer caspienne et à ses ressources en hydrocarbures ont assuré au pays une croissance exponentielle, ici les Flame Towers à Bakou, sa capitale
En Azerbaïdjan, l’accès à la mer caspienne et à ses ressources en hydrocarbures ont assuré au pays une croissance exponentielle, ici les Flame Towers à Bakou, sa capitale ©AFP - GARCIA JULIEN / HEMIS.FR
En Azerbaïdjan, l’accès à la mer caspienne et à ses ressources en hydrocarbures ont assuré au pays une croissance exponentielle, ici les Flame Towers à Bakou, sa capitale ©AFP - GARCIA JULIEN / HEMIS.FR
En Azerbaïdjan, l’accès à la mer caspienne et à ses ressources en hydrocarbures ont assuré au pays une croissance exponentielle, ici les Flame Towers à Bakou, sa capitale ©AFP - GARCIA JULIEN / HEMIS.FR
Publicité
Résumé

Vingt ans après la chute de l'URSS en 1991, l’Azerbaïdjan, la Géorgie et l’Arménie essayent de retrouver leur statut de carrefour régional à la croisée de l’Europe et de l’Asie. Mais dans quelle mesure peuvent-ils remédier à la détresse sociale qui a suivi la transition post-soviétique ?

avec :

Françoise Ardillier-Carras (professeur émérite des universités en Géographie à l’Université d’Orléans.), Eveline Baumann (socio-économiste à l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD).), Maroussia Ferry (doctorante en anthropologie, spécialiste des migrations géorgiennes.).

En savoir plus

La sortie des républiques satellites du giron soviétique à la chute de l’URSS en 1991 a plongé les trois pays du Sud Caucase dans une profonde crise économique et sociale. L’effondrement s’est accompagné d’un exode vers les campagnes et d’une fuite massive des cerveaux. Presque 27 ans plus tard, l’Azerbaïdjan, la Géorgie et l’Arménie essayent toujours de se relever et de retrouver leur statut de carrefour régional à la croisée de l’Europe et de l’Asie.

Quelles sont les différentes stratégies économiques de ces trois anciennes républiques soviétiques ?

En Azerbaïdjan, l’accès à la mer Caspienne et à ses ressources en hydrocarbures ont assuré au pays une croissance inédite. Pour la Géorgie et l’Arménie, privées de ces richesses, ce sont l’agriculture et le tourisme qui constitue la majeure partie de leurs revenus tandis que les sociétés peinent à sentir les effets de sa croissance.

Publicité

Alors, quelles sont les différentes stratégies économiques de ces trois anciennes républiques soviétiques ? Dans quelle mesure ont-elles pu remédier à la détresse sociale qui a suivi la transition post-soviétique ? Et plus généralement, comment assurer la redistribution des richesses dans des pays noyautés par une oligarchie héritée de l’ancienne URSS ?

Une émission préparée par Garance Munoz et Tiphaine de Rocquigny. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Extraits sonores :

Roza Ispiryan, institutrice à Gyumri (Arte, reportage d’Elena Volochine, 08 mai 2018)

Extrait du documentaire « La Cité du pétrole » de Marc Wolfensberger (2016)

Giorgi Kvirikashvili, Premier ministre géorgien (Euronews, 05 décembre 2017)

Dimitry Kumsishvili, ministre de l‘Économie et du Développement & George Chogovadze, directeur de l’administration nationale du tourisme de Géorgie (Euronews, 18 décembre 2017)

Crédits musiques :

« Run » d’Andrey Dergatchev (label : ECM).

"Gali gimgheris nanasa" du groupe géorgien Tsisperi Trio (Label : Petites Planètes).

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Benjamin Hû
Réalisation
Marguerite Catton
Collaboration
Tiphaine de Rocquigny
Production déléguée
Samuel Bernard
Collaboration