Un policier égyptien sur la place Tahrir au Caire.
Un policier égyptien sur la place Tahrir au Caire.
Un policier égyptien sur la place Tahrir au Caire. ©AFP - STRINGER
Un policier égyptien sur la place Tahrir au Caire. ©AFP - STRINGER
Un policier égyptien sur la place Tahrir au Caire. ©AFP - STRINGER
Publicité
Résumé

Opposants, journalistes, chercheurs, militants des droits de l’homme, les voix dissidentes font régulièrement l’objet de violences policières et les méthodes pour les faire taire sont nombreuses en Egypte. Alors, quels sont les modes opératoires de la police égyptienne à l'ère Sissi ?

avec :

Baudouin Long (chercheur, spécialiste de la vie politique en Egypte), Leslie Piquemal (Chargée du plaidoyer du Cairo Institute for Human Rights studies.), Khansa Ben Tarjem (doctorante au Centre de recherche sur l’action politique de l’Université de Lausanne. Elle prépare une thèse sur « La construction des services de sécurité dans la Tunisie postcoloniale).

En savoir plus

Alors qu’Emmanuel Macron en visite au Caire a fustigé la politique autoritaire du président Al-Sissi, la France a été récemment accusée par les ONG d’avoir joué un rôle dans la répression et le contrôle exercés sur la population égyptienne. En effet, des véhicules blindés - ainsi que des logiciels de surveillance – auraient été vendus à un régime égyptien qui l’utiliserait contre son peuple, des accusations  notamment par portées Amnesty International. Depuis la chute de Moubarak en 2011 et le soulèvement populaire, les espoirs d’une révolution sont aujourd’hui anéantis.

"Sissi a peur qu'on lui reproche une forme d'instabilité qui s'incarnerait dans le multipartisme par exemple." Baudouin Long

Publicité

Opposants, journalistes, chercheurs, militants des droits de l’homme, toute personne représentant une menace pour le pouvoir peut faire l’objet de violences policières... et les méthodes pour les faire taire sont nombreuses.

"La loi de 2018 sur la régulation des médias criminalise la publication de contenus avec des critères très vagues" Leslie Piquemal 

Quelles sont les pratiques utilisées par la police égyptienne aujourd’hui? Sont-elles si différentes de celles utilisées à l’époque de Moubarak ? Et alors que la société égyptienne semble asphyxiée par la répression, qu’en est-il de la Tunisie - le pays d’où était parti le « printemps arabe »? 

Une émission préparée par Léa Sabourin.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Extraits sonores :

- Emmanuel Macron et l’état de droit en Egypte (TV5 Monde, 28 janvier 2019)

- Macron et Al-Sissi en désaccord sur les droits de l'homme au Caire (Euronews, 28 janvier 2019)

- Témoignages de Nour, victime  d’une disparition forcée en Egypte ainsi que d’une mère de famille qui ne sait pas où est son fils (BFM TV, 18 avril 2016)

- Mohamed Anwar El Sadate, ex-candidat à la présidentielle (Arte, reportage de Nadia Blétry, 26 mars 2018) 

- Extrait d’un entretien donné à TF1 par Ben Ali (TF1, septembre 1988)

Extraits musicaux :

- «  Jezr Al-Shams » de Seif Maamoun (label : autoproduit)

- « Madhloum » du chanteur tunisien Jawhar (label : 62TV Records / PIAS)

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Benjamin Hû
Réalisation
Marguerite Catton
Collaboration
Samuel Bernard
Collaboration
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Vincent Abouchar
Réalisation