Manifestation contre la discrimination à l'encontre des anglophones du Cameroun
Manifestation contre la discrimination à l'encontre des anglophones du Cameroun
Manifestation contre la discrimination à l'encontre des anglophones du Cameroun ©AFP - STRINGER
Manifestation contre la discrimination à l'encontre des anglophones du Cameroun ©AFP - STRINGER
Manifestation contre la discrimination à l'encontre des anglophones du Cameroun ©AFP - STRINGER
Publicité
Résumé

Au Cameroun, en octobre 2017, des séparatistes ont symboliquement proclamé l'indépendance de la partie anglophone du pays, la baptisant l'Ambazonie. Au cœur des revendications, les fractures linguistiques sont-elles toujours à l'origine de fractures sociales ?

avec :

Maëline Le Lay (Spécialiste de littérature, chargée de recherche au CNRS), Ozouf Sénamin Amedegnato (Sociolinguiste, professeur associé à l'Université de Calgary au Canada), Yves Mintoogue (chercheur en histoire et en science-politique, doctorant à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne).

En savoir plus

Au Cameroun, depuis quelques mois, ce qu’on appelle « la crise anglophone » se tend. Les manifestations se multiplient, les arrestations pleuvent et Amnesty international comptait déjà 17 manifestants tués au mois d’octobre.

Au cœur du problème : la langue, les langues, et la dénonciation par les minorités anglophones du nord-ouest du pays -environ 20% de la population, soit un peu plus de 20 millions de personnes- des politiques assimilatrices menées par le pouvoir francophone de Yaoundé à tel point que, en octobre dernier, le mouvement séparatiste des zones anglophones a proclamé la naissance d’une « République fédérale d'Ambazonie ».

Publicité

Et les derniers développements laissent apparaître une telle  radicalisation des positions et des acteurs que l’on peut s’interroger sur les conséquences de cette crise. Pourrait-elle aller jusqu’à l’éclatement du pays ? Et comment comprendre que des revendications socio-économiques trouvent refuge dans des identités linguistiques ?

Que nous dit cette crise de l’Etat camerounais et plus largement comment les populations africaines peuvent s’abriter et se retrouver dans des langues qui leur seraient propres ? 

Une émission préparée par Marguerite Catton.

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Benjamin Hû
Réalisation
Marguerite Catton
Collaboration
Tiphaine de Rocquigny
Production déléguée
Samuel Bernard
Collaboration