Rebel Fighters Advance On Debaltseve Despite Ceasefire Agreement (18 FEBRUARY)
Rebel Fighters Advance On Debaltseve Despite Ceasefire Agreement (18 FEBRUARY) ©Getty - Pierre Crom
Rebel Fighters Advance On Debaltseve Despite Ceasefire Agreement (18 FEBRUARY) ©Getty - Pierre Crom
Rebel Fighters Advance On Debaltseve Despite Ceasefire Agreement (18 FEBRUARY) ©Getty - Pierre Crom
Publicité

Le 9 décembre, Emmanuel Macron, Angela Merkel, Vladimir Poutine et Volodymyr Zelensky vont se réunir pour tenter de faire avancer le processus de paix à l’Est de l’Ukraine. Mais que peut-on attendre de ce nouveau sommet ? Quels sont les obstacles à la mise en œuvre des accords de Minsk II ?

Avec
  • Igor Delanoë Directeur adjoint de l’Observatoire franco-russe de Moscou
  • Antoine Arjakovsky historien, directeur de recherche au Collège des Bernardins, directeur émérite de l'Institut d'études œcuméniques de Lviv (Ukraine).
  • Christine Dugoin-Clément Chercheuse associée à la chaire "risques" de l'IAE Paris-Sorbonne Business School et au CREOG

On prend les mêmes et on recommence... Enfin presque !

Le lundi 9 décembre, Emmanuel Macron,  Angela Merkel, Vladimir Poutine et Volodymyr Zelensky vont se réunir à Paris pour tenter de faire avancer le processus de paix à l’Est de l’Ukraine.

Publicité

Ce sommet au « format Normandie » n’est pas le premier du genre. En effet, en 2015, les responsables russe, ukrainien, français et allemand s’étaient réunis à Minsk pour se mettre d’accord sur des mesures visant à mettre un terme à la guerre dans le Donbass.  Mais force est de constater qu’il n’est pas parvenu à régler la question, et que ce fameux accord – dit de Minsk II – n’a pas été complétement appliqué/respecté par les deux partis.

Depuis le début du conflit armé, il y a cinq ans, la guerre a fait plus de 13 000 morts, et la ligne de front continue d’être le théâtre d’affrontements réguliers. Même si, récemment, les fusils se sont tus pour laisser une chance à la Paix. 

Mais alors que peut-on attendre de ce nouveau sommet ?  L’élection de Volodymyr Zelensky, qui a fait de la paix en Ukraine l’un des éléments clés de sa campagne, va-t-elle changer la donne ?        

Et outre le Donbass, la Crimée reviendra-t-elle un jour à la table des négociations ? 

Il y a 25 ans exactement, le 5 décembre 1994, l’Ukraine signait le mémorandum de Budapest par lequel elle acceptait le démantèlement de son arsenal nucléaire contre le respect de son intégrité territoriale. 

Force est de constater que, un quart de siècle plus tard, ses frontières sont au cœur d’enjeux diplomatiques de premiers plans. 

Le président Poutine n’a jamais vraiment voulu du Donbass car c’est une région très compliquée. Antoine Arjakovsky

5 min

Le nouveau président ukrainien a fait de la fin de la guerre une priorité de son mandat. Christine Dugoin-Clément

En savoir plus : Ukraine : l'enlisement
59 min

Les forces navales ukrainiennes ont été laminées par la perte de leur capacités en Crimée saisies par les russes lors de l’annexion. Igor Delanoë

Bibliographie : 

Pour afficher ce contenu Scribd, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

A voir aussi : 

- L'exposition d'icônes contemporaines de Russie et d'Ukraine, Collège des Bernardins du 13 au 20 janvier 2020.

Extraits sonores 

- Extrait de la conférence de presse de Volodymir Zelensky à l’Elysée le 17 juin dernier (Elysée, 17 juin 2019)

- Extrait de la conférence de presse d’Emmanuel Macron à l’Elysée le 17 juin dernier (Elysée, 17 juin 2019)

- Fin octobre dernier, Moscou, par la voix de Sergueï Lavrov, revient sur le fait que le retrait décidé récemment doit être unilatéral et courir sur toute la ligne de front (Euronews, 31 octobre 2019)

- Réactions d’Angela Merkel et de François Hollande après la signature de l’accord Minsk II en février 2015 (Euronews, 12 février 2015)

-  Le 22 novembre 1994, Bill Clinton recevait à Washington le président ukrainien Kuchma afin de signer des accords sur le commerce, les investissements américains en Ukraine, mais aussi pour entériner le désarmement nucléaire de l’Ukraine en échange de l’assistance des Etats-Unis, du Royaume Unis et de la Russie (C-Span, 22 novembre 1994)

- Ambiance en mer d’Azov lors de la rétrocession des navires ukrainiens par la Russie le 17 novembre dernier. On entend le remorqueur russe en action (Ruptly, 17 novembre 2019)

Extraits musicaux 

- Musique de fin : « Вітер дме » (= « Le Vent souffle ») du groupe ukrainien RvB (label : autoproduit)

- Musique en tapis : « New Seeds » de Bords of Canada (label : Warp)

Retrouvez les musiques diffusées dans l'émission sur notre playlist Soundsgood à télécharger sur  Spotify, Deezer, Youtube, Napster :

Une émission préparée par Hélaine Lefrancois 

L'équipe

Florian Delorme
Florian Delorme
Florian Delorme
Production
Benjamin Hû
Réalisation
Hélaine Lefrançois
Production déléguée
Bertille Bourdon
Collaboration
Mélanie Chalandon
Mélanie Chalandon
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Margaux Leridon
Collaboration
Vincent Abouchar
Réalisation