A Agadez, c'est au gouvernement du Niger que revient la charge de retenir les migrants sur leur sol et surtout d’empêcher les indésirables de franchir les frontières
A Agadez, c'est au gouvernement du Niger que revient la charge de retenir les migrants sur leur sol et surtout d’empêcher les indésirables de franchir les frontières ©AFP - ISSOUF SANOGO
A Agadez, c'est au gouvernement du Niger que revient la charge de retenir les migrants sur leur sol et surtout d’empêcher les indésirables de franchir les frontières ©AFP - ISSOUF SANOGO
A Agadez, c'est au gouvernement du Niger que revient la charge de retenir les migrants sur leur sol et surtout d’empêcher les indésirables de franchir les frontières ©AFP - ISSOUF SANOGO
Publicité

La liste des pays auxquels l’UE délègue tout ou partie de l’accueil des migrants ne cesse de s’allonger, au gré de différents accords de coopération où l’agent de l’aide au développement s’échange contre la prise en charge des demandeurs d’asile. Peut-on y voir une nouvelle forme d'impérialisme ?

Avec
  • Antonio Morone chercheur en science politique à l’Université de Pavie.
  • Florence Boyer géographe et anthropologue, chercheuse à l’IRD associée à l’Université Abdou Moumouni de Niamey.
  • Claire Rodier juriste, directrice du GISTI (Groupe d’information et de soutien des immigrés), co-fondatrice du réseau euro-africain Migreurop.

Soudan, Niger, Tchad, Libye, Turquie, la liste des pays auxquels l’Union européenne délègue tout ou partie de la gestion des migrants ne cesse de s’allonger, au gré de différents accords de coopération où l’argent de l’aide au développement s’échange contre la prise en charge des demandes d’asile et de l’aide au retour.

Retenir les migrants sur leur sol

A ces différents Etats revient la charge de retenir les migrants sur leur sol, de faire le tri des personnes éligibles au droit d’asile, d’organiser les retours volontaires dans les pays d’origine et surtout d’empêcher les autres, les indésirables de franchir les frontières.

Publicité

Que ce soit dans le cadre d’accords globaux de sous-traitance ou par le biais de pression, de marchandages ou carrément par l’envoi de troupes européennes qui assurent les contrôles, au détriment de la souveraineté de ces Etats, l’Union européenne repousse tout azimut ses frontières. Dernier projet en date, des « plateformes de débarquement » hors du territoire de l’Union, pour les bateaux chargés de migrants.

Comment s’élaborent ces politiques de délégation ?

Alors comment s’élaborent ces politiques de délégation, notamment du point de vue du droit, alors que l’Union européenne a évidemment intégré à sa réglementation la Convention de Genève qui garantit le droit d’asile ? Comment s’applique ou se manipule la notion de « pays sûr » ? Que nous disent ces politiques des rapports de force géopolitiques ?

Une émission préparée par Marguerite Catton. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Extraits sonores : 

Emmanuel Macron à propos de la création de plateformes extra-européenne (Extrait conférence de presse, 24 juin 2018) 

Déclaration Matteo Salvini en Libye. (BFM TV, 25 juin 2018) 

Crédits musicaux :

« Awash river » d’ Abdulla Rashim (label : Concrete Music)

« Où aller ? Où » de Tiken Jah Fakoly (label : Barclay)

L'équipe

Florian Delorme
Florian Delorme
Florian Delorme
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Benjamin Hû
Réalisation
Marguerite Catton
Marguerite Catton
Marguerite Catton
Collaboration
Tiphaine de Rocquigny
Tiphaine de Rocquigny
Tiphaine de Rocquigny
Production déléguée
Samuel Bernard
Collaboration